Présent en conférence de presse à Clairefontaine, Clément Lenglet en a profité pour défendre ses coéquipiers en club, Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé, tous deux aux cœurs des critiques.


Arrivé à l’été 2018 au ​FC Barcelone, Clément Lenglet vit depuis un rêve éveillé. En effet lors de sa première saison au Barça, l’ancien joueur de Séville a su profiter de la blessure de Samuel Umtiti pour s’imposer au sein de la charnière centrale catalane au côté de Gerard Piqué.


Devenu un titulaire indiscutable du onze d’Ernesto Valverde, certains de ses coéquipiers tricolores ont néanmoins plus de difficultés à s’imposer au Barça tels que Ousmane Dembélé et ​Antoine Griezmann.


Lenglet soutient Dembélé


Si ​Ousmane Dembélé n’a pas été convoqué par Didier Deschamps pour ce rassemblement, la situation du n°11 barcelonais a été évoquée par son coéquipier, Clément Lenglet en conférence de presse. Le défenseur français en a profité pour défendre Dembélé, pas épargné par les blessures depuis son arrivée en 2017 au Barça.


« Dembélé ? Ce n'est pas quelqu'un qui lâche. Il travaille beaucoup. Malheureusement, énormément de pépins l'ont freiné. Il a du talent, sa place dans le vestiaire est très bonne. Les joueurs l'aiment, c'est quelqu'un de très marrant. On a besoin d'un Ousmane régulier, qui peut enchaîner les matches. Il est revenu, bien revenu même, et j'espère qu'il n'aura pas de pépin et retrouvera la plénitude de son corps pour exprimer tout son talent ».


Et Antoine Griezmann


Clément Lenglet a également pris la défense d’Antoine Griezmann actuellement au cœur des critiques en ce début de saison. Selon le défenseur tricolore, il faut laisser du temps à Grizi pour qu’il s’adapte au système de jeu blaugrana qui est bien diffèrent de celui de l’Atlético Madrid.


« Ce n’est pas simple de s’intégrer dans un club comme le Barça, avec des joueurs déjà en place, un vécu ensemble et une manière de jouer particulière. C’est un jeu de position qu’Antoine n’avait pas l’habitude de pratiquer avec l’Atlético où il partait de beaucoup plus loin. Tout ce temps d’adaptation qu’il faut pour être au mieux sur le terrain et performer de la meilleure façon possible. À Barcelone on essaye de récupérer ballon le plus haut possible, faire des efforts intenses sur 20 ou 30 mètres. À l’Atlético ce n’est pas pareil, il se repliait plus bas et ressortait sur des courses de 50/60 mètres. Ce sont des choses qu’il faut assimiler parce que physiquement ce n’est pas le même effort et mentalement aussi. Antoine le travail au quotidien et pendant les matchs, ça sera de mieux en mieux ».


Avant de retrouver le Barça, Clément Lenglet et Antoine Griezmann ont deux matchs décisifs avec l’Equipe de France contre la Moldavie et l’Albanie. L’objectif, qualifier les Bleus pour l’Euro 2020.