​L'entente entre les dirigeants de ​l'Olympique de Marseille et les pépites du centre de formation olympien semble difficile. Chaque saison, un ou plusieurs jeunes phocéens sont courtisés par de nombreux cadors européens et hésitent à signer leur premier contrat pro avec Marseille. C'est actuellement le cas pour une des nouvelles stars du centre de formation. 


Isaac Lihadji et Niels Nkounkou discutent avec l'OM

Cette saison, face aux nombreuses absences et au groupe restreint, André Villas Boas a fait appel à de nombreux joueurs sortis du centre de formation tels que Phliponeau, Issac Lihadji, Florent Chabrolle, Lucas Perrin... Si l'OM commence enfin à s'ouvrir à sa formation comme l'avait annoncé Jacques-Henry Eyraud au début du projet, les négociations pour signer ses jeunes talents en professionnels sont plus délicates. Ainsi, le virevoltant ailier, Isaac Lihadji n'a toujours pas signé son contrat même si les deux parties se sont rapprochés ces derniers jours après de nombreuses semaines de négociations. 

Cheik Souaré dans la même situation

Le latéral gauche, que beaucoup de supporters veulent voir à la place de Jordan Amavi, Niels Nkounkou, est dans le même cas avec des discussions avancées mais freinées par de nombreux obstacles. Son contrat arrive à son terme l'été prochain. Ces difficultés peuvent s'expliquer de plusieurs façons notamment par la prudence financière de la direction olympienne mais aussi la gourmandise de ces jeunes espoirs et de leurs entourages. Un troisième minot olympien fait beaucoup parler de lui actuellement, Cheik Souaré. 

Courtisé par Manchester United, City et la Juventus

Ce milieu de terrain relayeur de 17 ans est l'une des plus grandes promesses de la formation marseillaise et a été récompensé en étant appelé par André Villas-Boas pour renforcer le groupe pro durant la trêve internationale. Ce polyvalent gaucher se montre bon dans la récupération et assez fin techniquement ces derniers mois pour prétendre à mieux que son contrat aspirant. Un contrat qui prend d'ailleurs fin l'été qui arrive. Parmi les meilleurs joueurs de l'équipe U18, Cheik Souaré attend un signe des dirigeants marseillais et notamment une montée en équipe réserve en National 2. 

Selon le média local, ​Le Phocéen, aucun contact n'a lieu actuellement entre la pépite et les dirigeants marseillais pour une prolongation de son contrat ou un premier contrat pro. Une situation qui semble déranger l'entourage du joueur et qui a de quoi inquiéter. Plusieurs clubs européens seraient très attentifs au dossier dont Schalke, ​Manchester United, Manchester City et la ​Juventus de Turin. Si Souaré exclut totalement, pour le moment, de finir sa formation à l'étranger, la passivité de l'OM pourrait le faire changer d'avis et le laisser choisir son nouveau club en janvier.