FBL-BRAZIL-RONALDINHO

Alcool & footballeurs : Les joueurs au penchant prononcé pour la picole

Souvent épinglés après une soirée bien arrosée, plusieurs footballeurs ont eu le droit à leur quart d'heure de gloire l'espace d'une journée. Une juste récompense pour certains qui n'auront pas réussi à percer dans le monde du ballon rond. 


Alors à ce petit jeu parfois dangereux, qui est le plus proche de la cirrhose ? Voici le XI type des footballeurs qui ont le lever du coude facile.  

11. Hugo LLORIS

L'image d'un capitaine exemplaire et irréprochable, Hugo Lloris a eu le droit aux gros titres dans les tabloïds anglais.  


Contrôlé en état d'ivresse au volant après une soirée bien arrosée outre-Manche, l'international français, qui représentait "l'arrestation de la honte" avait été lourdement sanctionné par Tottenham. 


Attention tout de même à ne pas rechuter après la lourde défaite encaissée face au Bayern Munich cette semaine en Ligue des Champions (2-7). 

10. George BEST

Comme son nom l'indique, cette légende de Manchester United aura également connu une vie de débauches marquée par des allers-retours en prison et une chute prématurée le 25 novembre 2005, jour de son décès (complication d'une infection pulmonaire). 


Condamné en 1984 pour conduite en état d'ivresse, le sulfureux irlandais du nord récidivera en 1994, en passant Noël en prison. 


Complètement ruiné, l'ancien buteur de United subira une greffe du foie en 2002, un an seulement après avoir été hospitalisé pour une pneumonie. 


En 2004, George Best poursuit son train de vie éreintant et se fait souffler son permis pour une durée de vingt mois après un nouveau contrôle routier positif à l'alcool. 


Bref, du BEST tout craché. 

9. Jimmy GREAVES

Buteur hors-pair avec les Spurs de Tottenham dans les années 60, Jimmy Greaves s'est également illustré avec la sélection anglaise en participant au sacre à la Coupe du Monde en 1966. 


Moins reluisant en revanche, l'international anglais était aussi réputé pour son goût prononcé pour la boisson. 

8. Tony ADAMS

Défenseur rugueux des Gunners d'Arsenal pendant près de vingt ans, Tony Adams est unanimement reconnu dans le monde du football comme l'un des meilleurs défenseurs centraux de la Premier League. 


Quatre fois vainqueurs du championnat anglais, Tony Adams verra sa réputation entachée par des consommations excessives d'alcool. 

7. Paul GASCOINE

Joueur emblématique du championnat anglais, Paul Gascoine sera interpellé à plusieurs reprises par les forces de l'ordre suite à son attachement très prononcé avec l'alcool. 


Fait marquant de sa carrière, l'ancien milieu des Spurs sera reconnu coupable de coups et blessures sur sa compagne suite à une violente altercation sous l'emprise de l'alcool. 


Gary Mabbutt, l'un de ses anciens coéquipiers, annoncera en 2013 l'hospitalisation de Paul Gascoine dans une clinique américaine dans le cadre d'une désintoxication. 

6. Sidney GOVOU

Joueur phare du début des années 2000 à l'Olympique Lyonnais, Sidney Govou aura marqué l'histoire du championnat de France en soulevant à sept reprises le trophée de la Ligue 1. 


Réputé pour ses sorties répétées, notamment les veilles de matches, en boîte de nuit, l'ancien international français n'a jamais caché son petit plaisir personnel aux yeux des médias. 


De l'endurance à toute épreuve. 

5. RONALDINHO

Le magicien brésilien aura émerveillé la planète football et le temps de deux saisons le Parc des Princes.


Champion du monde en 2002 avec le Brésil, Ronaldinho sera couronné d'un Ballon d'Or en 2006 au sortir d'une saison exceptionnelle sous le maillot du FC Barcelone.


Fêtard dans l'âme, Ronaldinho était un grand partisan des soirées arrosées et tardives. Selon plusieurs médias, l'ancien joyau catalan aurait même intégré une clause assez spécifique dans son contrat lors de sa signature en 2011 à Flamengo. 


Cette dernière devait tout simplement lui permettre de sortir en boîte de nuit au moins une fois par semaine. Un sacré joueur sur tous les terrains. 

4. Wayne ROONEY

Légende de Manchester United, Wayne Rooney fait la part belle dans ce onze type après avoir intégré avec brio celui des "footballeurs qui fument". 


Après une carrière bien chargée, l'ancien buteur d'Everton coule aujourd'hui des jours paisibles outre-Atlantique à DC United. 


Pas sûr que ce doux mélange l'ait aidé pour terminer sa carrière sur les chapeaux de roues. 


3. Joey BARTON

Réputé pour ses nombreuses frasques en Angleterre et un passage plus ou moins réussi en France sous les couleurs de l'Olympique de Marseille, Joey Barton est la véritable caricature du bad boy anglais. 


L'enfant terrible du football anglais, sanctionné à de nombreuses reprises pour des cartons rouges sur le terrain, avait un goût très prononcé pour l'alcool fort. Des divers excès qui font aujourd'hui de lui un joueur connu en Europe. 

2. Yaya TOURÉ

Attention aux effets dévastateurs du coca light sur les organismes. "Trompé en décembre 2016" sur la "nature de la boisson" qu'il vient de consommer, Yaya Touré avait enregistré un chiffre plutôt élevé de 75 mg pour 100 mL d'air expiré (contre 35 en temps normal). 


Cette fâcheuse mésaventure serait le fruit d'un bon Brandy mélangé à son coca. Difficile de faire passer la pilule en revanche lors de son audition au tribunal. Résultat des courses, une suspension du permis de conduire pendant un an et demi. 

1. Steven GERRARD

Si l'alcool ne fait pas toujours bon ménage pour les athlètes de haut niveau, Steven Gerrard fait exception à la règle. 


Contrôlé à plusieurs reprises pour "conduite en état d'ivresse", la légende vivante des Reds n'aura jamais baissé pour autant le coude au comptoir. 


Ça ne l'a pas empêché malgré tout de réaliser une carrière exceptionnelle.