Mario Balotelli a effectué ses grands débuts avec la tunique de Brescia lors du choc face à la ​Juventus (1-2). Après avoir purgé ses quatre matchs de suspension infligés par la LFP pour une semelle sur Daniel Congré, l'ancien attaquant de l'OM effectuait son retour en Italie avec la ferme intention de ne plus être le mauvais garçon de la ​Serie A.


Chassez le naturel, il revient au galop. Au terme d'une rencontre qu'il a disputé dans son intégralité, une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux est venue bouleverser l'apparente rédemption du joueur.


En effet, des images tournées dans le vestiaire semblent montrer le natif de Palerme tirer quelques bouffées sur une cigarette avant la rencontre. Une affection pour la nicotine qui rappelle son passage à Manchester City où il consommait cinq à six cigarettes par jour selon le Daily Mail.

Néanmoins, les amis du joueur ont confié au Corriere della Sera que l’objet porté à la bouche du joueur était un crucifix en hommage à son père adoptif. Décédé en 2015, son père était originaire de Brescia et rêvait de voir son fils porter les couleurs des Rondinelle.


D'autant que ce comportement contraste avec les déclarations de l'attaquant italien concernant son état de forme et sa motivation.


"Je pense que j’ai plus bossé durant ce mois et demi que durant les dix dernières années de ma carrière. Je m’approche d’un poids de forme que j’ai rarement eu. La dernière fois, c’était à Manchester City, quand j’avais 20 ans" a-t-il affirmé avant la rencontre.


Apparu peu mobile et râleur lors de la rencontre, ​Balotelli doit encore convaincre de son retour en grâce pour réaliser son principal objectif, participer à l'Euro 2020. Nul doute que Roberto Mancini, le sélectionneur italien, sera attentif aux prochaines performances du joueur.