Après sa déconvenue contre le Paris Saint-Germain en Ligue des Champions (0-3), le ​Real Madrid s’est imposé face au FC Séville (1-0) dans l’ambiance incandescente du stade Ramón Sánchez Pizjuàn.


Grâce à cette victoire face à un adversaire jusqu’alors invaincu en championnat, les hommes de Zinedine Zidane s’emparent de la deuxième place du championnat à égalité de points avec le leader, l’Athletic Bilbao.


Une performance agrémentée par le clean sheet de Thibaut Courtois qui, pour la première fois depuis le 3 février 2019, n'a pas encaissé de but en match officiel.


Une assise défensive parfaitement illustrée par la performance remarquable de Ferland Mendy. Installé dans le couloir gauche de la défense, l'international français a parfaitement muselé la fougue de Lucas Ocampos et les montées offensives de Jesus Navas.


Bénéficiant de la blessure de Marcelo qui souffre encore de problèmes cervicaux et dorsaux post-traumatiques, l’ancien lyonnais enchaîne les rencontres et apparaît parfaitement intégré dans le collectif madrilène.


Très en vue lors de sa première sélection avec l’Équipe de France contre l’Uruguay, il confirme les bonnes performances réalisées la saison dernière. Recruté lors du mercato estival pour 50 millions d’euros, le natif de Meulan était l’une des priorités de Zinedine Zidane qui apprécie sa capacité de percussion et sa solidité défensive.

Préféré à ​Marcelo lors du déplacement à Villarreal, le joueur formé au Paris Saint-Germain s’impose progressivement comme un concurrent direct susceptible de renverser la hiérarchie établie.


Lors de ses premiers matchs avec la Casa Blanca, Mendy présente des statistiques défensives notables, supérieures à celles de son concurrent brésilien comme le souligne ​AS. En effet, le français a remporté 65% de ses duels tandis que dans le même temps, Marcelo n’en a remporté que 57%.


De plus, Ferland Mendy n’a pas encore été débordé en championnat, prouvant qu’au retour à la compétition du Brésilien, la concurrence sera féroce.