Dutch midfielder Johann Cruyff dribbles

LÉGENDE : Comment Johan Cruyff a transformé le Barça

Alors que les coupes européennes reprennent leurs droits pour notre plus grand bonheur, on fait un petit retour en arrière sur un homme qui a profondément modifié le jeu d'un des plus grands du Vieux Continent. Ou comment Johan Cruyff a mis sa patte sur le FC Barcelone dans les années 1970, 1980 et 1990.

1. En tant que joueur (1973-1978)

Quand Johan Cruyff débarque en Catalogne en 1973, il est déjà une référence du football mondial après son éclosion à l'Ajax d'Amsterdam, indissociable à cette époque de l'avènement du "football total". Il arrive dans un club historique, alors en déclin et en manque de trophée. Il se fait très vite adopté par les puissants Socios barcelonais. Le "Hollandais volant" remporte la Liga dès sa première saison, mettant fin à près de quinze années de disette pour les Blaugrana. Pendant ses cinq saisons au Barça, El Flaco (le maigre) devient une figure indissociable de l'institution barcelonaise, notamment en s'opposant au franquisme. Pour toujours.

2. En tant qu'entraîneur (1988-1996)

En tant que coach, Cruyff va suivre le même chemin que quand il était joueur. Il débute sa carrière sur le banc à la maison dans la capitale néerlandaise et rejoint ensuite l'Espagne, au FC Barcelone évidemment, en 1988. Dix ans après son départ comme joueur, il revient par la grande porte et ne quittera le club que huit ans plus tard, des trophées plein les poches.

Au-delà des résultats obtenus (première C1 de l’histoire du club en 92), c'est le style de Cruyff qui va impressionner et transformer en profondeur l'institution.


 À la fin des eighties, il arrive dans un club en crise profonde et décide de renouveler une bonne partie de l'effectif catalan, afin d'écrire une nouvelle page. Il révolutionne la tactique de son équipe, à l'époque du catenaccio flamboyant sur le continent : Cruyff mise tout sur l’attaque avec un 3-4-3 osé dans lequel peu croyaient à ses débuts. 


Laissant une grande part à la créativité et à la liberté de ses poulains, il suscita l'adhésion complète de son effectif. Ce dernier, un peu limité au départ pour respecter parfaitement les consignes du mentor, doit être renouveler. Cruyff décide alors de se tourner vers une solution interne plutôt que de recruter à tout va. Il est ainsi à l’initiative de la direction résolument technique vers laquelle la Masia (le centre de formation) s'est tournée au début des années 90. On connait la suite...Xavi, Iniesta, Messi.. Tous sont un peu ses enfants, comme l'identité de jeu forte à base de possession et de passes qui est aujourd'hui l'ADN du Barça.

3. La postérité

Décédée à Barcelone en 2016, la légende hollandaise a il y a quelques semaines reçu un hommage taille patron de la part du club de son cœur : une statue de l'attaquant néerlandais a été inaugurée fin août devant l'entrée du Camp Nou. Cette statue de bronze symbolise bien la relation particulière qui a uni le club et l'homme.


Cruyff reste par ailleurs, en plus de ce qu'on a dit précédemment, associé éternellement à la Dream Team de 92, à ne pas confondre avec celle des USA en basket aux JO... de Barcelone la même année ! Stoichkov, Laudrup, Koeman, Guardiola...Une équipe mythique qui demeure pour nombre de vieux supporters le meilleur onze de l'histoire du FC Barcelone.

Alors que les coupes européennes reprennent leurs droits pour notre plus grand bonheur, on fait un petit retour en arrière sur un homme qui a profondément modifié le jeu d'un des plus grands du Vieux Continent. Ou comment Johan Cruyff a mis sa patte sur le FC Barcelone dans les années 1970, 1980 et 1990.