​Alors que tout le monde parle des jeunes recrues talentueuses comme Osimhen et ses 5 buts en Ligue 1 après 5 journées ou de Renato Sanches et Yusuf Yazici, les deux plus gros transferts de l'histoire de l'écurie nordiste, on oublie trop rapidement l'impact de Benjamin André, peut-être la recrue la moins bankable de l'été lillois, mais une des plus importantes.


La recrue : un accord total


Arrivé de Rennes pour 8 millions d'euros, cet été à ​Lille, celui qui était capitaine dans son équipe précédente, a fait l'unanimité dans les rangs lillois.

Recruté pour épauler les jeunes recrues à l'instar de José Fonte, Loïc Rémy ou Jérémy Pied, il sera certainement important dans son rôle de leader au milieu de terrain. L'explosion attendue de Soumaré au très haut niveau, milieu qui a la technique pour se projeter facilement, ne se fera qu'avec un milieu expérimenté au niveau national et capable de récupérer une dizaine de ballons par match et Benjamin André en est bien conscient.


"Le projet est comme ça, mais tu as toujours besoin d’équilibre dans une équipe. Eux ont un très fort potentiel, et nous on est là pour les encadrer et les guider afin de les aider à exploiter ce potentiel".


Sa mission : faire oublier Thiago Mendes

FBL-FRA-LIGUE1-LILLE-NANTES

Dans un 4-2-3-1 similaire à celui de l'année passée, Benjamin André fait doucement oublier un certain Thiago Mendes considéré comme indispensable au LOSC la saison dernière. Conscient de la difficulté de remplacer son milieu brésilien, Galtier ne tarit pas d'éloges envers sa nouvelle recrue.


"Quand on a acté le départ de Thiago Mendes, on a vite cherché un profil qui lui correspondait pour renouveler la colonne vertébrale de l’équipe. Je voulais un joueur qui dispose d’une capacité d’adaptation immédiate. Quand Luis (Campos) m’a proposé Benjamin André, ça a duré deux minutes."


Dans un style différent, avec moins de technique mais plus d'agressivité, le milieu lillois rappelle les courses incessantes de Florent Balmont, alors surnommé "le Pitbull". D'ailleurs ses statistiques ne trompent pas : 

  • 5 tacles par match, 2ème meilleur ratio de Ligue 1 derrière Habib Maïga (6)
  • 2.2 interceptions par match, 8ème meilleur ratio de Ligue 1


Un caractère qui fait plaisir aux supporters, qui voient en lui un vrai "Dogue" à travers le maillot nordiste.


L'inconnue : la Ligue des Champions

Après 5 matches de championnat, Benjamin André s'apprête à découvrir les joutes de la ​Ligue des Champions après la Ligue Europa l'année passée.


"J’ai 29 ans, c’est une opportunité exceptionnelle pour moi de pouvoir jouer la Champions League avec le LOSC. Le LOSC est le premier club qui m’a contacté. C’est le seul club où j’ai rapidement senti que tout le monde me voulait. Ça a vite matché, le feeling est passé”


FBL-FRA-LIGUE1-LILLE-NANTES


Certainement à son apogée footballistique, le milieu de terrain aura fort à prouver aux yeux de l'Europe dès le premier match face à la jeunesse néerlandaise de l'Ajax puis à domicile vis-à-vis de l'agressivité du football anglais incarné par Chelsea. 


L'inquiétude pourrait venir d'un manque de complémentarité avec son coéquipier du milieu (Soumaré, Gabriel et Sanches ont joué à ses côtés et Xeka revient de blessure) ou d'un surnombre adverse au milieu dû à la philosophie de jeu losciste (projection vers l'avant, verticalité des passes).



Il reste désormais à voir si Benjamin André est capable de franchir ce cap européen avec Lille avant de peut-être penser à l'étranger et particulièrement à l'Angleterre : un de ses objectifs.