Attendu depuis plusieurs jours, le rachat de l'​OGC Nice par Ineos a été autorisé ce mercredi par l'Autorité de la concurrence.


Bonne nouvelle pour les Aiglons, le dossier du rachat du club par la société pétrochimique du milliardaire Jim Ratcliffe est sur le point d'être bouclé. Outre les 100 millions d'euros attendus par les propriétaires actuels du club, c'est surtout l'autorisation de l'Autorité de la concurrence qui manquait jusqu'à maintenant. Elle l'a donnée ce mercredi, à travers le communiqué suivant. 


"Par une décision rendue ce jour, l'Autorité autorise l'opération sans conditions particulières. [...] L'Autorité a constaté qu'à l'issue de l'opération, la nouvelle entité ne détiendra qu'une position très limitée sur les différents secteurs d'activité des clubs de football professionnel, et en particulier sur le marché du transfert des joueurs professionnels, et a donc autorisé ce rachat sans le soumettre à des conditions particulières."


Plusieurs arrivées prévues en fin de marché des transferts

Ce rachat va permettre aux Niçois de se montrer plus actif sur le ​marché des transferts. Avec des moyens financiers plus conséquents, ils devraient pouvoir remplacer Allan Saint-Maximin, parti à Newcastle, et renforcer significativement leur effectif. 


En plus de Kasper Dolberg, avec qui un accord a déjà été trouvé, les noms d'Adam Ounas, Alexis Claude-Maurice ou Stanley Nsoki ont également été cités. 


  • Suivez-nous sur notre nouveau compte Instagram : @90min_fr