Alors que son départ du PSG est toujours d'actualité, Thomas Tuchel commence à préparer le terrain au cas où il devrait compter Neymar dans son effectif cette année.


Les minutes continuent de s'égrener une à une en attendant le coup de sifflet final du ​m​arché estival, et difficile d'imaginer quel sera l'épilogue du feuilleton qui nous a tenus en haleine durant tout l'été. Une chose est certaine : contre son gré, ​Neymar est toujours un joueur du ​Paris Saint-Germain.

Sur le papier en tout cas. Car après avoir manqué le Trophée des Champions et la première journée de Ligue 1, l'international absent est une nouvelle fois absent de la feuille de match pour le match de ce dimanche. Pour son déplacement au Stade Rennais,Thomas Tuchel a donc choisi de se passer de sa star, ce dernier n'étant pas prêt physiquement pour jouer.

Officiellement en tout cas, tant il est difficile d'imaginer l'ancien joueur du FC Barcelone réintégrer l'effectif en compétition tant que son avenir n'est pas réglé. Toujours est-il que d'ici deux semaines pourtant, si rien ne bouge, le coach allemand n'aura pas d'autre choix que celui de composer pour la saison avec l'ailier auriverde. Une option à laquelle il est préparé.


"Je ne sais si ça change beaucoup de choses. Le mercato va fermer et pour moi, je peux seulement répéter ce que j’ai déjà dit. Ça ne change rien. Neymar est mon joueur, il fait partie du vestiaire. Avec lui, on a une équipe forte, avec un bon état d’esprit, des courses, de l’agressivité, des dribbles. Il faut qu’il soit prêt physiquement aussi.

Si je veux une équipe du PSG forte, je la pense avec Neymar. Aujourd’hui, rien n’a changé. Avec notre relation, c’est la même chose. C’est entre lui et le club et s’il n’y a pas de solution, il reste avec nous. Il a trois ans de contrat. Rien n’a changé. Je n’ai pas parlé de ça avec lui mais c’est un garçon très sensible. Je suis convaincu que ce n’est pas facile d’entendre tout ce qui se dit.

Mais on doit faire ça ensemble. Je vais toujours le protéger et le pousser pour qu’il ait le meilleur niveau possible. Il doit faire l’entraînement avec nous. Il doit monter en intensité. Ça doit venir. Quand il rentre avec nous, je pense à un Neymar plus agressif, à sa capacité à jouer 90 minutes à son meilleur niveau. C’est le défi. Si je pense à une équipe forte du PSG, c’est avec lui. 


Après le discours plutôt compatissant de Leonardo à son encontre quelques jours auparavant, force est de constater que la communication du PSG au sujet de Neymar a légèrement évoluer depuis quelques temps. Le signe d'une cohabitation "forcée" ? Réponse imminente.


  • Suivez-nous sur notre nouveau compte Instagram : @90min_fr