​C'est un secret de polichinelle : la Juventus Turin est ouverte à un départ de Paulo Dybala. Le jeune argentin a été évalué à un petit peu moins d'une centaine de millions d'euros par son club, qui a d'abord négocié avec Manchester United et Tottenham, avec qui des accords ont été trouvé, puis, et toujours actuellement, avec le PSG et l'Inter. Si le joueur se fait attendre, ce n'est pas uniquement de son ressort.


Déjà, l'Argentin n'est pas chaud pour un départ. Très attaché au ​Juventus Stadium, dans lequel il a disputé 182 matchs pour 78 buts, il est également lié aux tifosi bianconeri, qui n'ont pas manqué de lui montrer tout leur amour alors qu'il était à deux doigts de s'engager pour les Spurs. Présents lors de ses déplacements et surtout sur les réseaux sociaux avec le hashtag #DybalaNonSiTocca ("pas touche à Dybala"), cela aurait conforté le joueur dans son choix de refuser ses offres en provenance d'Angleterre.


Annoncé à présent au ​PSG, la donne aurait changée puisque le joueur serait plus convaincu par le projet sportif porté par Leonardo. Le joueur donnerait son accord au club de la capitale, mais les négociations n'en restent pas moins délicates. En cause, de multiples parties au sein du cas Dybala.

Des acteurs supplémentaires dans le dossier

Comme l'explique ​l'Equipe, la société Image Star, fondée à Malte par son ancien agent, Pierpaolo Triulzi, a acheté les droits d'image du joueur pour la modique somme de 8 millions d'euros. Il y a deux ans, le joueur lui-même a rompu ce contrat en changeant d'agent et la société a porté l'affaire devant la chambre de commerce international de Paris pour être dédommagée à hauteur de plusieurs dizaines de millions d'euros (!). Une somme dont le futur club du joueur devra donc acquitter, en plus du salaire du joueur et de son prix d'achat.

De plus, le joueur a une nouvelle fois changé d'agent il y a quelques mois, engageant un certain Jorge Antun. Ce dernier, très exigeant en matière de commissions, ne simplifie en rien le dossier de son client. De nombreux éléments qui font que quel que soit le club dans lequel Paulo Dybala évoluera la saison prochaine, il se sera donné les moyens de le faire jouer pour ses couleurs.