Plus besoin de faire semblant de ne pas y croire. Le ​PSG, que ce soit par la voix de Nasser Al-Khelaïfi, de Leonardo, ou même de son coach Thomas Tuchel, ne se cache pas : "oui, Neymar veut partir, on le sait, on le dit, on l’assume pleinement". Il a d'ailleurs très bien mené sa barque, mettant sa star face à ses responsabilités.


Fini les cachoteries et les discours policés, maintenant c’est clair : personne n’est au-dessus de l’institution. Le respect du club, que ce soit par les agents extérieurs, mais plus important encore, par les membres qui le composent, devait certainement passer par un tel épisode. En grande majorité les réactions pointent du doigt celui qui s’est mis tout seul à la faute et la sentence est irrévocable. ​Neymar est coupable de haute trahison, de la trempe de celle qui aura du mal à passer. Alors à qui profite le crime ?


Leonardo


Il est arrivé comme le sauveur d’une institution perdue, or le moins que l’on puisse dire c’est qu’il a assumé ce rôle. En n’hésitant pas à s’attaquer médiatiquement à la super star, Leo a fait d’une pierre deux coups : il s’est mis dans la poche les supporters qui réclamaient enfin le retour d’un taulier, mais également un vestiaire qui commençait à en avoir assez des passe-droits de certains. Tous logés à la même enseigne. Dorénavant, au ​PSG, le chef a de nouveau un nom et il ne porte plus de crampons. Alléluia !


Kylian Mbappé


"Je veux plus de responsabilités"... savait-il déjà à ce moment-là ? Nous ne le saurons jamais. En tout cas les frasques de son compère brésilien viennent encore plus conforter les supporters dans son statut d'homme providentiel parisien cette saison. Quelle que soit l’issue du feuilleton de l’été, il n’en sortira que grandi. Pendant que l’un ne cesse de perdre du crédit auprès de ses fans, l’autre s’impose comme le nouveau phénomène aux yeux du monde entier. L’avantage avec ​Mbappé est qu’il saura parfaitement gérer la situation si Neymar venait à rester. 


Edinson Cavani


Beaucoup ne reconnaissent pas le ​Cavani en sélection comparé à celui en club depuis deux ans. Effacé techniquement par le duo infernal Neymar-Mbappé, il semble retrouver un second souffle en Uruguay dans une équipe au football qui lui correspond mieux. Le chouchou du Parc n’est pas près de perdre de sa cote de popularité après cet été agité. De quoi lui redonner la confiance dont il semblait manquer dans ses prises d’initiatives ?


Choupo-Moting


Sa faculté à pouvoir évoluer côté gauche de l’attaque pourrait en faire le remplaçant naturel de ​Neymar, avec en plus un état d’esprit irréprochable. "Choupo" a clamé le fait d’être heureux à Paris, et n’a jamais fait part de ses envies de rejoindre le Barca ou le Real Madrid, ce qui en fait un vrai soldat. Le temps de jeu de Neymar pourrait certainement lui apporter la confiance nécessaire afin de faire oublier une première saison moquée. Je sais que beaucoup vont lire cela en pensant que je ne pense pas ce que je dis et vous aurez entièrement raison.


 Neymar


Et si… Avec lui tout peut changer en 24h mais à l’heure où j’écris ces quelques lignes, un départ cet été semble assez improbable financièrement. Nul autre joueur ne pourrait assumer de s’être mis à dos son propre stade tout en réalisant des performances dignes de son statut. Mais s’il y en a bien un qui ne doutera jamais de son talent balle au pied quel que soit l’environnement, il faut reconnaitre que c’est bien lui. 


Et, si le challenge du "seul contre tous", dans la saison où on l’attend le moins, était finalement le sien ? Le Parc pourra-t-il enfin profiter de son arme offensive le printemps venu ? Après tout, si le criminel revient toujours sur les lieux du crime, pourrait-il nous faire changer le fusil d’épaule ?


Un peu plus sur l'auteur : ​Super est une sensation sur Twitter pour tous les fans de foot et particulièrement ceux du PSG. Montages de qualité professionnelle, fausses déclas et vannes sont ses spécialités.