​C'est une bombe que vient de lâcher le journal l'Equipe en une de son édition de lundi.


Alors que cela était encore impensable il y a quelques semaines, les dirigeants parisiens se seraient résolus à se séparer de ​Neymar. Lassés par le rendement en demie teinte du Brésilien, mais aussi par son comportement pas toujours en adéquation avec les attentes que son statut exige, de Paris à Doha la décision aurait été collégiale : en cas d'offre XXL ce serait OK pour vendre Neymar.


Arrivé il y a deux ans dans la capitale française, l'ancien joueur de Santos a plus déçu qu'autre chose et les dirigeants qataris se seraient fait une raison. Les clubs intéressés sont bien évidemment légions, mais ceux capables d'assumer un tel ​transfert et d'y ajouter le salaire du joueur se comptent eux sur les doigts d'une main.


Neymar pourra partir si une grosse offre arrive

Les 2 géants espagnols

Le ​Barça, malgré les conditions de son départ plus que houleuses serait LA piste numéro 1 voulue par le Brésilien qui traine son spleen à Paris depuis plusieurs mois. Il y a gardé de nombreuses attaches et il aurait surtout le soutien du vestiaire et notamment de Leo Messi.


Le ​Real Madrid serait aussi intéressé, tout particulièrement en cas d'échec de la piste Mbappé. Le profil de joueur "marketing" plaît évidemment au président Pérez, et sportivement Neymar reste une référence mondiale.


Les 2 clubs mancuniens

Manchester City aurait aussi les capacités d'arracher le brésilien du ​PSG, mais pas sûr que Guardiola soit très enclin à accueillir un joueur comme lui, autour duquel il faudrait faire jouer toute l'équipe. Contrairement à son rival et voisin, ​United verrait d'un très bon oeil l'arrivée d'un joueur de classe mondiale tel que Neymar pour relancer son projet. Seul écueil pour pouvoir l'envisager : la vente de Paul Pogba.


L'été risque de s'annoncer très chaud, mais en tout cas les dirigeants du PSG ont enfin décidé d'arrêter de se faire dicter leur conduite pas leurs joueurs stars. À peine arrivé Leonardo est déjà en train de remettre de l'ordre dans la maison parisienne.