​Le monde du football est rempli de stratégies et de manipulations. Cela fait partie du jeu. Les joueurs et managers doivent réfléchir à leurs carrières et intérêts personnels, et prennent les décisions qui leur semblent les plus cohérentes, quitte à trahir leur équipe et ses supporters.


Voici les 6 meilleurs exemples de joueurs qui ont trahi leur équipe.


Adrien Rabiot

Le meilleur exemple actuel est ​Adrien Rabiot. En effet, le joueur, sous contrat avec le PSG jusqu'au 30 juin 2019, avait refusé une prolongation de contrat l'hiver dernier. Il s'est vu par la suite mis sur le banc et n'a pas joué depuis décembre. Plusieurs clubs européens se penchent sur ce joueur gratuit cet été, mais​ il semblerait qu'il pourrait finalement rester au PSG, suite à l'arrivée de Leonardo au club.


Sur le plan national, il a également fait polémique. Alors que Didier Deschamps annonçait la liste des 23 sélectionnés pour le Mondial 2018, Adrien Rabiot, appelé comme réserviste a décliné ce statut.​


Roy Keane

​La place de Roy Keane dans cette liste est une évidence. Le milieu irlandais, après avoir commis cette énorme faute ci-dessus a été mis sur le banc de touches pour un moment au début de la saison 2005/06. Il quittera finalement Old Trafford en Novembre par "consentement mutuel."


"Consentement mutuel" est la bonne manière de remercier le joueur alors qu'il entretenait de très mauvaises relations avec le manager, qu'il a critiqué les performances de 6 de ses collègues, et tout simplement, saoulé tout le staff pendant 12 ans de carrière à ​Manchester United. Cela n'enlève pas son excellent niveau de jeu en tant que récupérateur hors-pair.


Steve McManaman

Tout le monde parle du transfert "scandaleux" de Raheem Sterling de Liverpool à Manchester City en 2015, mais au moins les Reds ont récupéré 58 millions d'euros dans la transaction. C'est 58 M€ de plus que quand le héros de la ville, Steve McManaman, a décidé qu'il était trop bon pour rester à Anfield.


Effectivement, le milieu de terrain est parti pour le ​Real Madrid libre, grâce à cette bon vieux Arrêt Bosman, laissant à l'équipe des Reds à la fois la perte d'un talent de classe mondiale et un perte financière énorme. McManaman n'a pas seulement mis son équipe à rude épreuve, mais s'est également moqué de son sponsor, se livrant à un conflit d'un an avec Umbro, juste avant de troquer Merseyside contre Madrid.


Ashley Cole

Voici la démonstration illustrée du coup de poignard dans le dos d'Ashley Cole sur Arsenal. Après avoir fait 8 saisons chez les Gunners, le meilleur arrière gauche de l'histoire de la ​Premier League (scientifiquement prouvé)​, a refusé de prolonger son contrat et préféré rejoindre les Blues. La raison officielle est son appât pour les trophées, celle officieuse déclare son appât pour l'argent, qui lui vaut le surnom de Cashley.


Sol Campbell

Oui... Judas lui-même. Si vous pensez que le transfert d'Ashley Cole du Nord à l'Ouest de Londres était scandaleux, pensez à celui de Sol Campbell, du Nord au... Nord de Londres.


Sol Campbell a profité de l'arrêt Bosman pour quitter les Spurs, après 9 années de fidèle service, pour rejoindre les ​Gunners en 2001. Un transfert particulièrement mal perçu pour ce défenseur central britannique.


William Gallas

Pire que Sol Campbell et Ashley Cole ? Impossible. Et si ! William Gallas. Le défenseur français est passé par trois clubs londoniens, à savoir successivement Chelsea, Arsenal et Tottenham Hotspur.


Après avoir critiqué publiquement plusieurs de ses collègues il décide de quitter Chelsea et informe les dirigeants qu'il marquerait contre son camp lors du premier match de la prochaine saison si on ne le laissait pas partir en 2006. Il effectua ce même chantage avec les Gunners quelques années plus tard.


Cet article vous est présenté par X-Men Dark Phoenix, bientôt dans les salles. Découvrez la bande annonce ci-dessous.