Clément Turpin a été mêlé à une affaire de trafic de drogue malgré lui.  L'arbitre français a été victime d'usurpation d'identité par des trafiquants de drogue, d'après L’Equipe, ce vendredi. C'est la direction régionale de la police judiciaire de Versailles qui a découvert le pot aux roses, en décembre 2018. 


D'après l'enquête, en 2015, une Renault Laguna était recensée comme appartenant à  "Clément Turpin" né le 14 mars 1982, à Paris, résidant à Noisy-le-Sec. Le nom est le même que celui de l'arbitre français, en revanche, le reste des informations est erroné. 

Clément Turpin est effectivement né en, 1982, mais le 16 mai, à Oullins, dans le Rhône. Le trafiquant utilisait le véhicule au nom de l'arbitre afin de faire passer de la drogue entre la France et la Belgique.


Les trafiquants auraient utilisé le nom de Clément Turpin "pour le fun et parce qu’ils sont fans de football" d'après une source de l'Equipe. A noter qu'une énorme somme d'argent (plusieurs centaines de milliers d'euros) ont été retrouvé suite à l'arrestation des individus, ainsi que des armes à feu. 


​​Néanmoins, Clément Turpin n'est en aucun cas lié de près à cette affaire et peu continuer à exercer son métier d'arbitre !