​En clôture de la 21e journée de Ligue 1, l’ASSE accueillait l’​Olympique Lyonnais dans son chaudron. Un duel entre voisins et ennemis, respectivement troisièmes et quatrièmes, qui s'est terminé par une victoire dans les dernières secondes des hommes de Bruno Genesio grâce à un but de Moussa Dembélé (90+5e). 


La rencontre a été assez équilibrée avec une mi-temps pour chaque équipe. Ce sont les Verts qui avaient ouvert le score par l'intermédiaire de l'homme des derbies, Romain Hamouma (21e). Les Gones sont parvenus à égaliser à la 65e minute, via Nabil Fekir, sur penalty. Memphis Depay avait été fauché par Perrin dans la surface stéphanoise. Alors que le résultat nul se dessinait, Moussa Dembélé (90+5e) a finalement réussi à trouver la faille en reprenant victorieusement un centre de Léo Dubois pour offrir le derby à l’OL. La première défaite de la saison pour l’ASSE à domicile.


Le rôle décisif d'Anthony Lopes 

Le gardien lyonnais a tout simplement été énorme ce soir à Geoffroy-Guichard. S'il a dû s'incliner sur la tête de Romain Hamouma, il a réalisé par la suite des parades déterminantes. ​Lopes effectue un double arrêt devant Khazri juste avant l'égalisation de Nabil Fekir, puis il sort encore un arrêt important en fin de match sur un tir à bout portant de Cabella, cinq minutes avant le but victorieux de Dembélé. L'homme du match !

Le coaching gagnant de Bruno Genesio 

Au coup d'envoi, l'entraîneur lyonnais avait décidé de trancher dans le vif en délaissant son habituel 3-4-1-2 des derniers mois au profit d’un système en 4-2-3-1. Si la défense à quatre (Tete-Denayer-Marcelo-Mendy) régulièrement dépassée sur les contre-attaques des Verts n'a pas été une franche réussite, on ne peut pas en dire autant du coaching de Bruno Genesio. Rentré à la place d’un Kenny Tete décevant, Léo Dubois a d’abord sauvé un ballon du torse sur la ligne … Avant de délivrer le centre décisif pour Moussa Dembélé (lui aussi entré en jeu) à la 95e minute.

Côté vert : Wahbi Khazri, Loic Perrin et Stéphane Ruffier ont répondu présents 

Buteur décisif face à l'Olympique de Marseille en milieu de semaine, Khazri a une nouvelle fois ce soir été intenable. Dans tous les bons coups, il a été un poison pour les défenseurs lyonnais et aurait dû inscrire son nom au tableau d'affichage sans un énorme Anthony Lopes. Malgré sa main qui coûte un penalty, Loïc Perrin a fait preuve d’une belle autorité pour commander la défense tandis que Stéphane Ruffier a sorti plusieurs parades précieuses. Il ne peut rien en revanche sur les deux buts lyonnais. 


L'arbitrage favorable aux Lyonnais 

Contrairement à leurs dernières sorties contre Strasbourg, Reims et Toulouse, les Lyonnais ont eu de la réussite avec la VAR. Jason Denayer aurait dû se voir sanctionner d’un penalty après un contrôle approximatif dans la surface devant Wahbi Khazri (3e). 

Dans l’autre surface, la main de Loïc Perrin existe bel et bien mais pas sûr qu'elle soit sifflée par tous les arbitres. Monsieur Bastien, l'arbitre de ce soir, n'a lui pas hésité.