​Alors que l'OM vit sa période la plus compliquée depuis l'arrivée de Frank McCourt, le "Champions Project" est complètement remis en cause. Dispose-t-il encore d'un avenir ?


On ne va pas se mentir... Au fil des semaines, l'​Olympique de Marseille s'enlise dans la crise, et les critiques et autres moqueries s'accumulent. Provenant de ses propres supporters, mais aussi d'autres clubs, le club phocéen fait bien rire et l'humiliation d'Andrézieux a propulsé cette délicate période à son paroxysme. 


Rudi Garcia est remis en cause, tout comme les joueurs et le projet de Frank McCourt. Le plan avait parfaitement démarré en 2017, avec de belles performances en ​Ligue 1. Puis, la saison dernière et le magnifique parcours européen ont confirmé les espoirs du dirigeant américain. Mais l'OM n'a pas enchaîné, et traverse une période plus que difficile. ​Le changement en devient nécessaire, et ce à plusieurs niveaux.


Garcia - Eyraud destins liés

Si l'entraîneur phocéen n'échappe pas aux critiques, un autre homme fort du club n'est pas épargné non plus, Jacques-Henri Eyraud. ​Le président est notamment le responsable de la prolongation de Garcia en novembre dernier, alors que l'OM allait déjà mal. Ses décisions et son caractère décalé par rapport au football agacent sur la Canebière. Car on le sait, le "Marseillais type" aime le football, et l'OM doit être dirigé par des passionnés. 

Cela, Eyraud ne l'est pas forcément, bien qu'il dispose d'excellentes qualités en termes de gestion. Sa "tisane" ne passe plus, le coaching de Garcia non plus. Ce dernier ne trouve plus les solutions, et perd progressivement la confiance de ses joueurs... Qu'on se le dise, ​si la place de l'entraîneur ne tient que sur un fil, celle de son président n'est pas plus sûre. Les deux hommes ont clairement leurs destins liés. 


Un mercato hivernal très important ​

Si les hommes forts du côté sportif sont menacés, les joueurs eux ne doivent pas se reposer sur leurs lauriers. Car ce sont eux, qui jouent sur le terrain. Mandanda, Rami, Payet... les cadres ne répondent plus. Pendant ce temps, Florian Thauvin commence à montrer sa frustration sur le terrain. Malgré la crise, l'effectif reste de qualité et une ou deux retouches pourraient changer la donne. 

Si les Ciel et Blanc avaient par exemple ​l'idée de recruter un numéro neuf cet hiver, ainsi qu'un latéral gauche, la bonne dynamique pourrait revenir. Pour sauver la saison et le projet, injecter du sang neuf parait donc nécessaire. Balotelli, Moreno, Batshuayi, Lima... autant de cibles intéressantes, qui oeuvreraient pour relancer une équipe au plus bas.


Le podium en ligne de mire

L'OM est mal en point, mais loin d'être mort. Sixième de Ligue 1 à mi-parcours (avec deux journées de retard), le club phocéen reste à portée de main des trois premières places. Le PSG certes est inatteignable, mais Lille et Lyon ne sont pas des adversaires impossibles à rattraper. À l'heure actuelle, il parait compliqué d'imaginer l'OM finir dans les trois premiers, mais tout reste faisable. ​

Et si par bonheur, le club terminait sur le podium et retrouvait par conséquent la Ligue des Champions, alors le "Champions Project" repartirait de l'avant. Dans le cas contraire, ​les Marseillais ont de quoi être inquiets et les contours du plan pourraient bien être re-dessinés en fin de saison, avec notamment un ​mercato estival agité.