​Leader attitré en Équipe de France aux côtés notamment de son pote Antoine Griezmann, Paul Pogba ne compte pas porter le brassard des Bleus.


La vie de ​Paul Pogba chez les Bleus n'a pas été un long fleuve tranquille. Souvenez vous, avant la Coupe du Monde en Russie, le milieu de ​Manchester United avait cristallisé les critiques autour du jeu des tricolores. Le 1er juin dernier, lors du match contre l'Italie (3-1), il avait même été sifflé à sa sortie du terrain par le public niçois, déçu de sa performance. 


Mais, en un mois et demi, la Pioche a réussi à retourner l'opinion publique en menant les Bleus sur le toit du monde en Russie. Depuis, la Pioche s'affirme comme un des piliers de la bande à Didier Deschamps même s'il peut parfois retomber dans ses travers comme ce fut le cas dernièrement lors du nul face à l'Islande (2-2).

Qui dit leader dit forcément brassard mais ​Paul Pogba a une vision des choses bien différente comme il l'a confié dans un entretien à l'AFP : 


“Je n’ai jamais joué en équipe de France pour être capitaine. Être ici, c’est déjà quelque chose de grand pour moi. Pour parler, tu n’es pas obligé d’être capitaine. Un leader, ce n’est pas quelqu’un qui a quelque chose sur le bras, le brassard. Un leader peut parler sur le terrain, mais j’ai vu des leaders qui ne parlaient pas forcément. Par exemple, Andrea Pirlo, c’est un leader, mais il ne va pas prendre la parole dans le vestiaire plus que ça. Il va être là sur le terrain et te montrer le chemin. C’est un vrai leader. Le brassard, ça n’a jamais été un objectif”.


À lui de passer des paroles aux actes désormais. ​Paul Pogba, dans le cœur du jeu, doit prendre le jeu à son compte et ne pas rester l’ombre de lui-même à côté de Kanté ou N’Zonzi.