Annoncé aux quatre coins de l'Europe avant même la fin de la saison dernière, Malcom a fait son choix. Un départ des ​Girondins de Bordeaux semble désormais inéluctable pour le Brésilien. Mais l'état-major bordelais ne fera aucun cadeau.


Arrivé aux Girondins de Bordeaux en 2016, sur la pointe des pieds en toute fin de ​mercato hivernal, Malcom est devenu un joueur clé du système de Gustavo Poyet la saison passée. Auteur de 12 réalisations et 7 passes décisives en Ligue 1 sur l'exercice 2017-2018, le Brésilien n'a pourtant jamais caché son souhait de quitter le club au scapulaire durant ce marché des transferts estival.


Un souhait souvent décrié et pointé du doigt par les supporters bordelais estimant qu'il n'était pas l'heure du bilan pour sa pépite de 21 ans. L'actionnaire majoritaire du club, Nicolas de Tavernost, a quant à lui, ouvert la porte à son joueur pour un départ. Mais à en croire sa dernière déclaration, cela ne sera pas à n'importe quel prix.


"Il y a un joueur majeur brésilien dont vous savez qu'il souhaite quitter le club et nous allons le faire dans le respect le plus absolu de nos intérêts."


Et comme pressenti, c'est un club anglais qui a dégainé le premier. En effet, les Toffees d'Everton auraient déjà contacté le FCGB pour un éventuel transfert à hauteur de 31,5 millions d'euros hors bonus. Une offre qui ne serait pas au goût des Bordelais qui en attendraient près de 40 millions. Malcom aurait quant à lui, une toute autre idée en tête.


Selon Sky Sport Italia, c'est l'AS Roma qui serait tout proche de boucler ce dossier. Une offre de 35 millions d'euros a été transmise, ce vendredi, par les dirigeants de la Louve à leurs homologues bordelais. Une somme difficile à refuser lorsque l'on connait la position du joueur. 


D'autant que Malcom se serait déjà mis d'accord avec la Roma, après la récente rencontre entre ses agents et Monchi, le directeur sportif du club romain.

À en croire plusieurs médias, dont La Gazzetta, le transfert serait même déjà réalisé et Malcom serait attendu ce weekend en Italie. Recruté en 2016 pour 5 millions d'euros, la plus value serait plus qu'intéressante pour les Girondins.