​Sur les ondes de France Bleu, Michel Platini a dévoilé quelques indices croustillants sur l'organisation de la Coupe du Monde 1998. En effet, la France ne s'est pas gênée pour faire quelques magouilles... à son avantage évidemment.


Le 12 juillet 1998, l'équipe de France de football écrivait la plus belle page de son Histoire. ​Vainqueur 3-0 contre le Brésil en finale de "sa" ​Coupe du Monde, la sélection tricolore remportait son premier (et seul à ce jour) trophée mondial. Une superbe épopée rythmée par les exploits de Zinédine Zidane et les siens. Seulement, l'ancien président de l'UEFA Michel Platini est venu gâcher un peu la fête ce vendredi.

En effet, interrogé par France Bleu, l'ancienne star des Bleus n'a pas caché ​que l'organisation du Mondial avait quelque peu été trafiqué. En clair, le calendrier aurait été aménagé de manière à ce que certains pays ne se rencontrent pas dès le début de la compétition.


"On ne va pas s'emmerder pendant six ans à organiser la Coupe du monde si on ne peut pas faire quelques petites magouilles. Vous pensez que les autres ne le faisaient pas dans les autres Coupes du monde ? Quand on a organisé le calendrier, on a fait une petite magouille. Si on finissait premiers du groupe et que le Brésil finissait premier, on ne pouvait pas se rencontrer avant la finale"


Des propos osés mais honnêtes, qui peuvent pourtant choquer. Pourtant, il parait assez logique que certaines libertés sont accordées aux pays organisateurs. En tout cas, "Platoche" est sorti de son silence, et il n'a rien caché...