​L'​Olympique de Marseille avait rendez-vous avec l'histoire ce soir. Opposés à l'Atletico Madrid en finale de l'Europa League, les phocéens avaient l'occasion de devenir la première équipe française à remporter la C3.


Malheureusement, face à une équipe madrilène très disciplinée, mais également très efficace sur le plan offensif, l'​OM n'a jamais semblé en mesure de pouvoir mettre à mal le système tactique très rigoureux de Diego Simeone. 

La punition est finalement arrivée par l'intermédiaire d'Antoine Griezmann, auteur d'un splendide doublé, avant que Gabi ne close la marque définitivement. Cependant, l'invraisemblable raté de Valère Germain en tout début de rencontre restera pendant encore quelque temps en travers de la gorge des supporters phocéens. 


Cette défaite logique (0-3) laisse un goût amer à tout le peuple marseillais, qui n'a pas retrouvé l'enthousiasme procuré lors des tours précédents. 


Quant à eux, les Colchoneros ajoutent une troisième Europa League à leur palmarès, après celles glanées en 2010 et 2012. A noter qu'Antoine Griezmann remporte par la même occasion le premier trophée majeur de sa carrière, après plusieurs grandes déceptions ces dernières années. 


Voici les notes des joueurs de Rudi Garcia suite à cet échec en finale.


Steve Mandanda - 4 : Une soirée cruelle pour le portier phocéen. Il n'a eu aucun arrêt à effectuer mais a du s'incliner à deux reprises devant l'efficacité sans faille de Griezmann. Sur le premier but, il met Anguissa à la merci du pressing madrilène à cause de sa relance dans l'axe. Décevant de la part d'un joueur expérimenté comme Mandanda.

Bouna Sarr - 6 : Très volontaire en première mi-temps, il a apporté de la vitesse et plusieurs centres dans son couloir. Suite à l'ouverture du score, il a progressivement disparu, mais est parvenu à contrôler son couloir droit.


Adil Rami - 5 : Le défenseur central français a apporté toute sa détermination, mais face à la vitesse d'exécution de Koke, Griezmann, et Saul Niguez, et devant l'impact physique de Diego Costa, Rami a montré ses limites.


Luis Guztavo - 5.5 : Le leader défensif de l'​OM a multiplié les fautes, et a fait preuve d'une trop grande nervosité, notamment en seconde période. Souvent en retard dans ses duels, il a échappé de peu à une exclusion. 


Jordan Amavi - 4 : Coupable de trop nombreuses erreurs techniques, la latéral gauche marseillais a été trop approximatif dans son placement. Sur le second but, il laisse beaucoup trop d'espace à Griezmann.

Franck Zambo Anguissa - 4 : La majorité des observateurs retiendront son contrôle raté sur le premier but, mais sa performance globale est loin d'être catastrophique. Très précieux à la récupération lors du premier acte, il a par la suite été submergé par la prise de contrôle du bloc Colchonero, qui a étouffé l'​OM jusqu'à la fin. L'apprentissage du haut niveau.

Morgan Sanson - 5 : Grâce à sa qualité de passe, il a pu orienter avec le jeu phocéen en première période, avant de sombrer comme l'ensemble de ses coéquipiers. 


Dimitri Payet - Non noté : Alors que tout un peuple comptait sur lui pour porter l'​OM vers la victoire, le réunionnais a vécu une terrible soirée, la faute à une sortie sur blessure à la 32ème minute. 


Entré à sa place, Maxime Lopez (4) n'a pas existé. Face à l'impact physique imposé par l'Atletico Madrid, le petit milieu marseillais s'est fait bougé. La sortie de Payet est très regrettable pour Marseille. 

Lucas Ocampos - 5,5 : Comme toujours, le guerrier argentin a fait preuve d'un état d'esprit irréprochable. Très percutant, il a réussi à apporter un peu de danger à l'hermétique défense madrilène. Cependant, son manque d'aisance technique le rend prévisible dans ses centres et ses passes. 

Remplacé par Clinton N'jie (55e) - 3 : Son tir de l'extérieur du pied a du faire enrager plus d'un supporter marseillais.


Florian Thauvin - 4 : Une des grandes déceptions du soir. Très peu trouvé par ses coéquipiers, il n'a jamais pu se mettre face au jeu, et ainsi apporter sa qualité de dribble. Diego Simeone a visiblement tout fait pour minimiser l'influence de Thauvin ce soir.

Valère Germain - 2 : Si l'ancien monégasque avait remporté son duel en tout début de match, le destin de cette finale aurait certainement été différent. Invisible tout au long du match, il a souffert face à la puissance de Godin et Gimenez, qui n'ont eu aucun mal à le canaliser.

Remplacé par Kostas Mitroglou (74e) - 5 : Sa tête décroisée sur le poteau d'Oblak méritait un autre sort.