​Alors qu'il devait quitter le FC Barcelone pour aller en Chine, Andrès Iniesta pourrait ne jamais jouer dans le championnat de l'Empire du Milieu.


Cette fin de saison ressemble vraiment à un jubilé pour Andrès Iniesta. Depuis quelques semaines ​et l'annonce de son départ en fin de saison, le virtuose espagnol réalise un dernier tour des terrains avec le FC Barcelone et finit de régaler les amoureux de football. ​Avant de s'envoler pour le championnat chinois ?

Et bien si tout semblait acté, ce transfert pourrait ne jamais voir le jour. En effet, face à l'emballement médiatique, le club de Chongqing Dangdai Lifan a publié un démenti on ne peut plus clair lundi, tordant le cou à la rumeur.


""1. Sur la spéculation sur l’arrivée d’Iniesta à Chongqing Dangdai Lifan, le club se souvient que nous allons insister pour investir rationnellement (...) 2. Nous n’irons pas à l’encontre de la politique de dépenses de la Fédération et ne dénaturerons pas le marché (...) 3. Nous allons approfondir la coopération avec Andres Iniesta, mais il ne nous rejoindra pas en tant que joueur"


  • Le Japon plutôt que la Chine ?

Une vraie mise au point et la fin de l'agitation concernant le milieu de la Roja. Mais ce n'est pas fini, car selon la Catalunya Radio, "Don Andrès" se dirigerait donc maintenant vers le Japon et le Vissel Kobe, un club dirigé par Hiroshi Mikitani, le PDG de Rakuten ... qui est le sponsor maillot du Barça. ​Comme si la légende du club catalan ne voulait pas totalement couper les ponts avec son club de toujours.