La connexion Barcelone-Paris fonctionne à plein régime. L'année dernière, les dirigeants parisiens avaient réussis à faire venir Neymar du Barça jusqu'à la capitale française. Rebelote cette année, ils lorgneraient sur un attaquant catalan.


Arrivé l’été dernier pour succéder à Neymar au FC Barcelone, Ousmane Dembélé n’a pas eu la réussite escomptée. Barré par la concurrence de Paulinho puis de Coutinho débarqué en provenance de Liverpool cet hiver, l’ailier français n’a que très peu compté dans les plans de l’entraineur Blaugrana, Ernesto Valverde.

Alors qu’Antoine Griezmann est fortement pressenti pour rejoindre la Catalogne cet été, les jours de Dembélé sur le banc du Barça ne semblaient pas comptés. C’est pourtant un net coup d’arrêt pour celui qui ne cessait de progresser depuis ses débuts en pro au Stade Rennais.


Le FC Barcelone envisagerait de le prêter cet été

Selon Mundo Deportivo​le Barça envisagerait sérieusement la possibilité de prêter Ousmane Dembélé la saison prochaine. La première piste étant celle de l’Atlético Madrid. 


Ce prêt permettrait aux Colchoneros de libérer plus facilement Antoine Griezmann, les deux parties seraient ainsi gagnantes. Diego Simeone, l’entraineur de l’Atlético, serait peut-être l’un des entraineurs les plus à même de faire progresser le jeune français.

Mais céder Dembélé à Madrid signifierais renforcer un concurrent direct, ce qui ne devrait pas plaire aux dirigeants catalans. D'après Don Balon, l’une des destinations probables pour Ousmane Dembélé serait le Paris Saint-Germain et ce n'est pas un hasard.


En effet, son futur entraineur Thomas Tuchel a bien connu le jeune français au Borussia Dortmund. C’est lui qui l’a fait venir, puis lui a fait confiance tout au long de la saison. Les deux hommes s’entendaient à merveille. C’est après l’éviction de Tuchel à Dortmund que Dembélé s’est décidé à quitter le club.


Le français viendrait donc remplacer Angel Di Maria, annoncé en partance cet été. À Paris, il retrouverais son coéquipier en sélection Kylian Mbappé. Mais rien n’est fait, puisqu'en Angleterre, Liverpool et Arsenal suivraient de près le dossier…