​Interrogé par les médias brésiliens, José Mourinho s'est défendu d'avoir vendu lui-même Mohamed Salah lorsque l'Egyptien jouait à Chelsea.


Kevin De Bruyne, Romelu Lukaku et maintenant Mohamed Salah ... depuis quelques années, ​Chelsea n'arrête pas de voir ses anciens protégés exploser ... chez ses concurrents de Premier League. Une tendance qui commence à énerver le public londonien et qui donne des regrets aux dirigeants des Blues. Et s'il est accusé d'avoir lui même commanditer le départ de Mohamed Salah à Rome à l'été 2016, alors qu'il entraînait encore le champion en titre, José Mourinho s'en est totalement défendu auprès d'ESPN Brésil.


"Les gens disent que je suis celui qui a vendu Salah alors que c’est le contraire : j’ai acheté Salah. C’est le contraire, je suis bien celui qui l’a acheté. Je suis celui qui a dit à Chelsea d’acheter Salah. C’était ma responsabilité que Salah vienne à Chelsea (...) Chelsea a décidé de le vendre, OK ? Et quand ils disent que je suis celui qui l’a vendu, c’est un mensonge. Je l’ai acheté. J’ai accepté de le prêter, j’ai pensé que c’était nécessaire"


Si pour lui, l'Egyptien n'était tout simplement pas "prêt" à évoluer avec les Blues avant de "grandir" lors de son prêt à la Fiorentina, l'intention de le vendre n'est aucunement venue de lui. Conscient de cette "erreur" de son ancien club, le Spécial One réclame en tout cas de la reconnaissance, car sans lui, la star de Liverpool n'aurait même pas rejoint la Premier League à l'époque. ​Du Mou dans le texte.