​Après son incroyable qualification pour la demi-finale d'Europa League ce jeudi, l'Olympique de Marseille (4e, 63pts) retrouvait la Ligue 1 sur la pelouse de Troyes (18e, 29pts) pour le compte de la 33ème journée de Ligue 1. 


Si les Marseillais veulent rester sur cette dynamique de victoire, Rudi Garcia a du se confronter à de nombreuses blessures parmi lesquelles, Steve Mandanda, Rolando, Boubacar Kamara, Bouna Sarr et la suspension de Lucas Ocampos. Les Marseillais se devaient absolument de prendre les trois points pour revenir à la hauteur de Lyon. Troyes visait au minimum le match nul pour avancer sur le maintien. 


Yohann Pelé (6): Impuissant au bout de 39 secondes sur le premier but de la rencontre puis sur le second, l'Albatros sort d'abord un ballon en dehors de la surface avec un peu de chance (de la tête) avant d'effectuer une parade somptueuse sur un tir de l'innarêtable Grandsir. Décisif et plus rassurant que lors de ses dernières rencontres. 


Hiroki Sakai (5,5): En retard sur l'ouverture du score, le Japonais laisse centrer trop facilement son adversaire. Après cela il a tranquillement géré les offensives adverses. Dans les nombreuses phases de possession, Sakai a comme souvent été présent dans son couloir droit avec plusieurs bonnes combinaisons avec Thauvin et Payet. 


Adil Rami (5): Titulaire, après son entrée en jeu à Leipzig, alors qu'il devait encore avoir plusieurs jours d'indisponibilités, le guerrier marseillais s'est fait piéger d'entrée en étant trop haut sur le terrain mais a retrouvé sa rage et sa puissance par la suite. Il montre parfois quelques signes de fébrilités inhabituelles mais pas assez pour craindre les attaquants troyens. 


Luiz Gustavo (4): Hormis une mésentente avec Pelé qui aurait pu être dangereuse, le Brésilien a encore été le patron de sa défense. Habituellement aligné au côté du jeune Kamara, il a montré moins de sérénité à ce poste notamment à la 48ème minute. 

Soucieux de relancer proprement, il rate complètement sa passe à Amavi et prend beaucoup trop de risque qui se transformera en but troyen. Une erreur qui le sortira un peu de sa partie jusqu'au arrêts de jeu et un sauvetage décisif quasiment sur sa ligne. 



Jordan Amavi (5): Comme souvent ces dernières semaines, Jordan Amavi montre quelques lacunes défensives et sur ses placements. Trop court dans son extension et sa tentative de tête, il voit Grandsir suivre derrière pour placer parfaitement la sienne dans la lucarne. En difficulté durant toute la rencontre face à ce même Grandsir et de nouveau en grosse difficulté sur le deuxième but troyen, le latéral gauche a comme souvent été plus à l'aise offensivement. Il aurait pu inscrire un but magnifique d'une puissante frappe lointaine sortie par le gardien et sauve sa rencontre en offrant une merveille de centre à Thauvin.


Zambo Anguissa (4): Le rugueux milieu de terrain retrouvait une titularisation après deux rencontres sur le banc. Pressant et concerné, le Camerounais a été brouillon dans sa relance mais aussi dans sa récupération de balle avec de nombreuses fautes et seulement 50% de ses duels gagnés. Il offre tout de même plus de physique et de présence au milieu de terrain marseillais notamment en fin de rencontre. 


Morgan Sanson (3): Préféré à Maxime Lopez dans le rôle de milieu relayeur, Morgan Sanson s'est trop caché dans son rôle défensif sans prendre de risque dans son apport offensif ou ses transmissions. Il a également montré beaucoup de déchets dans les duels et l'impact physique. Remplacé par Maxime Lopez (71e).


Dimitri Payet (7): Sur la lancée de sa prestation incroyable face à Leipzig, Dimitri Payet avait de nouveau ses jambes de feu hier d'entrée de partie. Il a fait très mal à la défense troyenne par ses accélérations et ses dribbles spectaculaires. Passeur décisif pour Njie, Payet a excellé dans son jeu de passe (90,7% de réussite), dans son jeu en profondeur (9 passes en profondeur réussie sur 9) ou encore dans les duels. Les Troyens n'avaient d'autres choix que de l'arrêter en faisant faute. 

Florian Thauvin (7): On pouvait le penser fatigué après sa grosse prestation face à Leipzig mais l'international français a été disponible et provocateur dans son couloir. Peu inspiré sur les coups-francs directs, il aurait pu (et du) obtenir un penalty sur une poussette de Deplagne que l'arbitre n'a pas décidé fautive et qui a valu l'expulsion de Rudi Garcia. Thauvin revêtit surtout son costume de super-héros en fin de match en inscrivant le but de la victoire sur une belle volée du gauche (84e). Indispensable. 

Clinton Njie (5): En grande perte de vitesse et de temps de jeu ces dernières semaines, le Camerounais est présent sur sa première action pour venir conclure la belle combinaison trouvée avec Payet sur coup-franc. Un réalisme retrouvé pour son septième but cette saison. Il n'a pas surfé sur son but en étant très peu trouvé par ses coéquipiers et en manquant sa deuxième occasion de la partie dans la surface adverse. Remplacé par Kostas Mitroglou (68e) encore une fois décisif en entrant et qui vient égaliser quelques minutes après son entrée en jeu. 

Valère Germain (3): L'ancien Monégasque est dans une spirale très négative en ce moment. Peu inspiré dans ses gestes techniques, que ce soit dans ses prises de balles, son jeu collectif, ses appels ou encore son pressing. Sa seule occasion créée est une tête cadrée mais bien captée par le portier. Bien insuffisant pour un joueur qui a confirmé qu'il n'était pas à sa place en tant que seul avant-centre.