TOPSHOT - Argentina's Lionel Messi celebrates after scoring his third goal against Ecuador during their 2018 World Cup qualifier football match in Quito, on October 10, 2017. / AFP PHOTO / Rodrigo BUENDIA        (Photo credit should read RODRIGO BUENDIA/AFP/Getty Images)

LÉGENDES : Ces 10 grands joueurs qui devraient jouer leur dernier Mondial

Pour la grande majorité des footballeurs, remporter la Coupe du Monde avec sa sélection nationale est le plus bel accomplissement possible. 


L'engouement et les émotions que procurent les rencontres d'un Mondial font de cette compétition un phénomène social, qui dépasse largement le simple cadre du sport. 


En tant qu'événement le plus suivi de la Planète, la Coupe du Monde permet aux meilleurs joueurs de devenir de véritables légendes dans leurs pays respectifs. 


En juin prochain, un certain nombre de joueurs mondialement reconnus pourraient disputer le dernier Mondial de leur carrière, au plus grand désarroi de leurs supporteurs. 


Les 10 joueurs qui suivent n'ont qu'un seul objectif : tout donner, et si possible, décrocher le Graal. 


10. Daniel Alves, 34 ans (Brésil)

Le latéral Brésilien s'apprête à disputer sa troisième Coupe du Monde. Après un quart de finale en 2010, et une demi-finale tragique en 2014 (le fameux 7-1 face à l'Allemagne), Dani Alves a bien l'intention d'aller au bout cette fois-ci.


Alors qu'il a déjà tout remporté en club (championnats, Ligue des Champions), l'ex-Barcelonais pourrait disposer d'un des plus beaux palmarès de l'histoire en cas de victoire finale en Russie. 

9. Sergio Ramos, 31 ans (Espagne)

Vainqueur de l'Euro 2008, de l'Euro 2012, et de la Coupe du Monde 2010 avec la Roja, Sergio Ramos a l'habitude de ces grands rendez-vous internationaux. 


Pour son quatrième, et certainement, dernier Mondial, le capitaine du Real Madrid aura à coeur d'offrir à l'Espagne une deuxième étoile. 


Avant de prendre une retraite internationale bien méritée ?


8. Luis Suarez, 31 ans (Uruguay)

L'attaquant du Barça affiche déjà 5 buts au compteur en Coupe du Monde (3 en 2010 et 2 en 2014).


En tant que fer de lance de cette accrocheuse sélection Urugayenne, Luis Suarez compte bien faire augmenter ce total, et ainsi porter son équipe le plus loin possible dans la compétition. Après une demi-finale en 2010, et un huitième de finale en 2014, El Pistolero rêve de finale.


Avec un Suarez surmotivé, l'Uruguay peut s'affirmer comme un sérieux outsider en Russie. 

7. Luka Modric, 32 ans (Croatie)

La plaque tournante du Real Madrid va vivre cette année son troisième Mondial, après 2006 et 2014. A l'image de son rôle au sein de l'équipe Merengue, Modric est indispensable à sa sélection. En véritable métronome, il contrôle le jeu de son équipe. 


Alors que la Croatie attend toujours son premier titre international, malgré un effectif où le talent ne manque pas, Luka nous réserve-t-il un Mondial d'exception ? 


Réponse dans trois mois. 

6. Stephan Lichtsteiner, 34 ans (Suisse)

Si la Nati devait avoir un visage, ce serait sans aucun doute celui de son emblématique capitaine, Stephan Lichtsteiner (34 ans). Défenseur depuis sept saisons à la Juventus, il compte également 96 sélections avec l'équipe nationale Suisse, dont il défend les couleurs depuis 2006. 


Après une élimination au premier tour en 2010, et un huitième de finale cruellement perdu face à l'Argentine en 2014, le solide défenseur Helvète nourrit de grandes ambitions pour cet été. 

5. Radamel Falcao, 32 ans (Colombie)

L'attaquant Monégasque a retrouvé la forme depuis son retour sur le Rocher en 2016. Cette saison, il comptabilise 17 buts en 21 matchs de Ligue 1 et montre qu'il n'a rien perdu de son efficacité. 


En tant que meilleur buteur de l'histoire de la sélection Colombienne, El Tigre aura une réputation à tenir lors du Mondial à venir. 


Les défenseurs Polonais, Sénégalais, et Japonais (adversaires de la Colombie au 1er tour), sont prévenus. 



4. Javier Mascherano, 33 ans (Argentine)

Relégué à un rôle de remplaçant cette saison au Barça, à cause notamment de la dimension prise par Samuel Umtiti, Javier Mascherano, il a dû quitter l'Espagne pour la Chine. Il reste malgré tout un des leaders charismatiques de l'Albiceleste


Quart-de-finaliste de la Coupe du Monde en 2006 et en 2010, puis finaliste malheureux en 2014, Mascherano pourrait croire que la Coupe du Monde se refuse à lui. Pourtant, le patron défensif de l'Argentine (141 sélections) repart pour une dernière bataille, en espérant que ce soit la bonne. 

3. Cristiano Ronaldo, 33 ans (Portugal)

5 Ballon d'Or, 4 Ligue des Champions, 1 Euro, 3 Premier League, 2 Liga, meilleur buteur de l'histoire du Real Madrid et de la sélection Portugaise. A la vue d'un tel palmarès, on pourrait se dire que Cristiano Ronaldo n'a plus grand chose à prouver. Et pourtant, cet infatigable champion a un doux rêve dans le coin de son esprit : offrir au Portugal sa première étoile. 


La victoire en finale face à la France en 2016 a levé les derniers doutes qui persistaient sur la sélection Lusitanienne, qui fait désormais partie du gratin du football mondial. 

2. Andrès Iniesta, 33 ans (Espagne)

Quand Iniesta décidera de mettre un terme à sa carrière, le football perdra l'un des ses plus beaux représentants. A 33 ans, celui qui a tout remporté, en club comme en sélection, sera du voyage en Russie, pour une dernière représentation sur la scène internationale. 


L'occasion pour le monde entier d'admirer une nouvelle fois sa vision du jeu, ses passes lumineuses, mais aussi le fair-play qui le caractérise. 

1. Lionel Messi, 30 ans (Argentine)

L'histoire entre Lionel Messi et la sélection Argentine ressemble à un rendez-vous manqué. En l'espace de trois ans (2014, 2015, 2016), le quintuple Ballon d'Or a perdu trois finales avec l'Albiceleste, deux fois face au Chili en Copa America, et contre l'Allemagne en Coupe du Monde. 


Son palmarès avec l'équipe nationale est toujours vierge, et ce malgré son statut de meilleur buteur de l'histoire de la sélection (61 buts).


Alors qu'il avait pendant un temps annoncé sa retraite internationale sous le coup de la frustration, Messi est logiquement revenu, et a qualifié à lui tout seul l'Argentine pour le Mondial Russe. 


A 30 ans, le temps est venu pour Messi de dépasser Maradona dans le coeur des Argentins, et il sait comment le faire : devenir champion du Monde.