Former Ukrainian football player and ambassador for the UEFA Champion League final in Kiev Andriy Shevchenko shows the slip of Juventus Football Club during the draw for the quarter finals round of the UEFA Champions League football tournament at the UEFA headquarters in Nyon on March 16, 2018. / AFP PHOTO / Fabrice COFFRINI        (Photo credit should read FABRICE COFFRINI/AFP/Getty Images)

ANALYSE : Les 5 choses à retenir du tirage au sort de la Ligue des Champions

Le tirage au sort tant attendu des quarts de finale de Ligue des Champions a eu lieu hier avec une grosse affiche entre le Real Madrid et la Juventus de Turin, un choc entre deux géants de Premier League et deux favoris de la compétition en ballotage favorable. Les matchs aller auront lieu les 3 et 4 avril prochain avant les matchs retour les 10 et 11 avril. 


Ce tirage au sort donnera lieu à plusieurs particularités comme la revanche de la dernière finale, un duel anglophone mais aussi des rencontres inédites sur le plan continental. 


Voici les 5 choses à retenir du tirage au sort de la Ligue des Champions. 

5. 18 Français encore en lice

Si aucun club français ne se s'est hissé à ce niveau, ils sont encore 18 français à disputer les quarts de finale. La double confrontation la plus francophone sera l'affiche entre le Bayern Munich et le FC Séville avec 7 Bleus. Franck Ribery, Kingsley Coman et Corentin Tolisso porteront le maillot des Munichois contre le nouveau sélectionné et héros à Old Trafford, Wissam Ben Yedder mais aussi Steven Nzonzi, Clément Lenglet et Sébastien Corchia (qui sera probablement le seul à ne pas participer à la rencontre). 


4 français seront dans les groupes du choc entre le Real Madrid et la Juventus (Raphaël Varane, Théo Hernandez, Karim Benzema et Blaise Matuidi), tout comme Barcelone face à l'AS Roma (Lucas Digne, Samuel Umtiti, Maxime Gonalons et Grégoire Defrel). Le choc anglais sera le moins représenté par les Bleus avec aucun joueur pour les Reds et seulement Benjamin Mendy et Aymeric Laporte pour Manchester City. De quoi voir encore de nombreux français dans le dernier carré de la compétition. Une bonne nouvelle à quelques semaines de la Coupe du Monde ? 

4. Tirage favorable pour le Bayern et le Barça

Si deux gros chocs ont été tirés au sort, les deux autres affiches paraissent beaucoup plus fermées. Parmi les mastodontes de la compétition, le Bayern Munich et le FC Barcelone peuvent s'enorgueillir d'avoir eu de la réussite pour continuer leur route vers la finale, sans manquer de respect au FC Séville et à l'AS Roma. 


Si le FC Séville a réussi l'exploit des huitièmes en éliminant Manchester United à Old Trafford (grâce au doublé du remplaçant français Wissam Ben Yedder), le challenge devrait être encore plus difficile et redoutable pour les Andalous. Bien aidé par le jeu très timide des hommes de José Mourinho, Séville aura cette fois une des plus grosses armadas offensives en face. Avec 21 buts, le Bayern Munich est la troisième attaque de la C1 cette saison, derrière Liverpool (28) et le Real Madrid (22). Seul espoir pour Séville, le Bayern Munich a perdu lors de ses 5 derniers déplacements en Espagne alors que les Sévillans n'ont jamais perdu à domicile face à un club allemand. Les deux équipes ne se sont jamais affrontées. 


Si les quatre confrontations entre le Barça et la Roma sont très équilibrées avec une victoire chacun et deux matchs nuls, les Barcelonais restent largement favoris dans ce choc. La dernière rencontre entre les deux équipes en 2105/2016 s'est soldée par une victoire écrasante des Catalans (6-1). Si le Barça n'a plus perdu face à des Italiens à domicile depuis 12 matchs, le probable futur vainqueur de la Liga part avec une grosse longueur d'avance sur le troisième de Série A. Malgré un huitième difficile devant Chelsea et un peu de chance, le recordman de quart de finales consécutifs (11) devrait donc tout faire pour faire la différence au match aller au Camp Nou. 

3. Un choc anglais alléchant

Si l'Espagne était la nation la plus représentée avec trois clubs, c'est l'Angleterre qui a hérité d'un choc entre deux pays de la même nation. Les deux dernières équipes de Premier League vont donc s'affronter avec de nombreuses promesses attendues. Le large leader de Premier League et le quatrième du classement font partie des meilleures attaques d'Europe et peuvent faire espérer un grand spectacle et une pluie de buts. Meilleur attaque de la Ligue des Champions avec 28 buts et loin devant tout le monde, les Reds vont se heurter à la quatrième attaque européenne (19 buts) et meilleur attaque de Premier League (85 buts). 


Demi-finaliste en 2015/2016, Manchester City reste le favori de la compétition après sa facile qualification contre le FC Bâle et son expérience sur la scène européenne ces dernières saisons. Si Liverpool a parfois souffert face aux gros cette saison, ils n'ont perdus qu'une des huit dernières confrontations face aux Citizens et sont toujours la seule équipe à les avoir vaincu cette saison en championnat. S'ils ne se sont jamais rencontrés sur la scène européenne, les Reds comptent 87 victoires face à Manchester City dans l'histoire contre 45 victoires des Citizens et 46 matchs nuls en 178 rencontres. 


Des statistiques qui font de cette affiche l'une des plus serrées et des plus alléchantes de ces quarts. Avec les très en forme Mohamed Salah, Sadio Mané, Firmino, Agüero, Gabriel Jésus, Leroy Sané ou encoe Kevin De Bruyne sur le terrain, les rencontres ne devraient pas décevoir. Au même stade de la compétition mais en Youth League, Manchester City a montré le chemin aux grands en sortant Liverpool aux tirs au but et ont rejoint le Real Madrid, Barcelone et Porto dans le dernier carré. 



2. La revanche de la dernière finale

Le tirage au sort nous a donc offert le remake de la dernière finale de Ligue des Champions entre le Real Madrid et la Juventus de Turin. Une finale remportée facilement par les Madrilènes (4-1). L'historique entre les deux équipes est dans l'équilibre presque parfait avec 9 victoires du Real, 8 de la Juve et 2 matchs nuls en compétitions officielles. Si le Real Madrid a beaucoup plus de difficulté cette saison en Liga, le double champion d'Europe a facilement éliminé l'un des favoris, le PSG. De son côté, la Juventus de Turin est passé tout proche de la sortie mais s'en est sorti en fin de match chez les Spurs grâce à ses deux hommes forts, Paulo Dybala et Gonzalo Higuain, et a repris la première place à Naples en Série A. 


Les Merengue partent de nouveau favoris dans ce quart mais la Juventus a des arguments de poids. Dans les confrontations aller-retour, le double finaliste de la C1 en trois saisons a remporté les quatre derniers affrontements entre les deux équipes dont le dernier en demi-finale de l'édition 2014/2015 avant de perdre en finale face au Barça. Les Italiens ont également remporté 6 des 7 derniers réceptions du Real Madrid à Turin. Un des duels de la soirée aura lieu au classement des buteurs avec un Cristiano Ronaldo qui voudra conforter sa première place avec ses 12 buts alors que Higuain voudra le rattraper un peu du-haut de ses 7  réalisations. Si l'affiche parait plus fermée que le choc anglais, elle sera certainement la plus regardée et attendue de ces quarts de finale. 



1. Des demi-finalistes habituels ?

Si les deux chocs précédemment évoqués restent ouverts on peut penser que le Bayern Munich et le FC Barcelone ont de fortes chances de se qualifier. En demi-finale on pourrait alors se retrouver avec des équipes habituées à ce dernier carré. Avec potentiellement le Real Madrid ou la Juventus, Barcelone, le Bayern Munich et Manchester City ou Liverpool on retrouverait alors que des équipes qui se sont hissées à ce niveau au moins un fois depuis les 10 dernières saisons voire beaucoup plus pour certaines d'entre elles. 


Sur les 10 dernières éditions de la C1, le Real Madrid a disputé le plus de demi-finales avec 8 participations à ce stade dont 7 consécutivement. Les Merengue sont donc incontournables dans les quatre meilleurs clubs d'Europe chaque saison. Barcelone est derrière avec 7 participations sur 10 mais aucune ces deux dernières saisons. Le Bayern Munich est l'autre ogre d'Europe avec 6 demi-finales en 10 ans et 5 fois consécutivement avant de rater la marche en quart l'an dernier. La Juventus s'est hissée 2 fois à ce stade, les 2 sur les 3 dernières saisons. Enfin Manchester City ( en 2015/2016) et Liverpool (en 2007/2008) ont disputés une demi-finale ces dix dernières années. L'AS Roma et le FC Séville n'ont eux pas eu droit à ce bonheur. 


Depuis la création de la Ligue des Champions en 1993, le Real Madrid est l'équipe qui a le plus connu de demi-finales avec 12 participations contre 11 pour le FC Barcelone. Au palmarès de la Ligue des Champions, le Real Madrid est de loin le leader avec 12 titres dont 6 depuis 1993. Barcelone, le Bayern et Liverpool suivent avec 5 titres et respectivement 3, 2 et 1 trophées depuis la création de la nouvelle Ligue des Champions en 1993. La Juventus a elle remporté 2 titres dont 1 depuis 1993. 


Manchester City, l'AS Roma et Séville n'ont aucun trophée de la grande Coupe d'Europe. Les Sévillans ont toutefois soulevé 5 fois l'Europa League. Les demi-finalistes seront-ils quasiment les même que ces dernières saisons ? Réponse le 11 avril prochain.