Qualifié pour les quarts de finale de la Ligue Europa en sortant le Milan AC à l'Emirates Stadium jeudi soir, Arsène Wenger espère enfin un déclic pour la fin de saison d'Arsenal.


​Mission accomplie pour ​Arsenal. Déjà auteurs d'une très belle partition sur la pelouse de San Siro la semaine passée (2-0), les protégés d'Arsène Wenger ont "fini le boulot" devant leur public jeudi soir. Pourtant, et alors que le Milan AC menait (1-0), la rencontre a quelque peu été "faussée" sur une note assez moyenne, à savoir ungrossière simulation de Danny Welbeck, qui a lui-même transformé "son" penalty.

Peu de temps avant la mi-temps donc, les Gunners ont pu bénéficier de ce coup du destin, tandis que les Rossoneri semblaient bien partis pour doubler la mise assez rapidement. Toujours est-il qu'après l'égalisation de l'écurie londonienne, son homologue italiennn'est jamais parvenuà reprendre les rênes du match.

C'est finalement Granit Xhaka qui a fini de dire la messe à 20 minutes du terme, avant que Danny Welbeck y aille de son doublé pour sonner le glas. Un bon bol d'air frais pour le coach alsacieet ses hommes, qui ont quasiment déjà dit adieà la course pour la prochainLigue des champions dans leur championnat.

Plus que jamais donc, l'objectif et d'aller au bout de sa petite soeur européenne, une victoire finale étant synonyme de qualification en C1 pour le prochain exercice. Un résultat positif qu'Arsène Wenger veut utiliser pour finir la saison de la meilleure des manières


"C'était un match difficile, même si nous avions fait une partie du travail dès l'aller avec ce 2-0. Nous avons inconsciemment voulu protéger notre résultat, ce qui est le meilleur moyen de se mettre en danger. C'est lorsqu'on a poussé qu'on s'est montrés dangereux. Cette qualification peut servir de base pour la suite de la saison.

Nous avons vécu un cauchemar il y a deux semaines, et il nous a fallu être forts et solides. On a fait ce que nos supporters attendaient de nous. Le résultat de ce soir était vital, au vu du climat qui pèse sur le club. Nous allons essayer de finir aussi près que possible de la quatrième place, et pourquoi pas espérer un miracle".