Paris Saint-Germain's Spanish coach Unai Emery (L) gestures during the UEFA Champions League round of sixteen first leg football match Real Madrid CF against Paris Saint-Germain (PSG) at the Santiago Bernabeu stadium in Madrid on February 14, 2018.   / AFP PHOTO / CHRISTOPHE SIMON        (Photo credit should read CHRISTOPHE SIMON/AFP/Getty Images)

SUCCESSION : Les 5 noms de la short-list du PSG pour remplacer Emery

Alors que son équipe a été récemment éliminée de la Ligue des Champions à la suite de deux défaites consécutives face au grand Real Madrid, l'avenir de Unai Emery ne s'écrira vraisemblablement plus au Paris Saint Germain. Cloué au pilori par les supporters, le technicien espagnol a réussi l'exploit de devenir plus indésirable qu'Arsène Wenger en à peine deux rencontres. 


En effet, un an après la rouste face à Barcelone, les Parisiens connaissent à nouveau la frustration d'une sortie prématurée de la plus prestigieuse des coupes, et ce alors qu'ils n'ont pas hésité à faire pleuvoir les millions l'été dernier. Avec ce nouvel échec européen l'entraîneur basque a grillé son dernier joker, et sans attendre, le staff du club de la capitale s'est déjà mis à la recherche d'un remplaçant. 


Plusieurs noms défilent, tous aussi clinquants les uns que les autres. Florilège des cinq noms qui sont sur la short-list de Nasser Al-Khelaïfi.

1. Antonio Conte (48 ans - Chelsea)

Son nom fut cité à peine 48h après la désillusion face aux Madrilènes et le technicien italien jouirait d'une grosse côte au sein de la ville-lumière. Possédant un palmarès bien garni par ses expériences à Chelsea et Turin ainsi qu'une très forte personnalité, le coach des Blues serait parfaitement capable de tenir un vestiaire de stars comme celui du PSG. 

Néanmoins la question du style de jeu reste à poser, sachant que Conte est un adepte de la défense à outrance et pas forcément un fan de la possession de balle. Il préfère les guerriers aux artistes, et à Paris il risquerait d'être déçu. 

2. Mauricio Pochettino (46 ans - Tottenham)

Autre nom évoqué d'entrée, celui du virevoltant entraîneur des Spurs de Tottenham. Personnage haut en couleur, il effectue depuis quatre ans un travail de grande qualité dans le nord de Londres ce qui fait de lui un des techniciens les plus en vogue du moment. Passé par le PSG durant sa carrière de joueur, l'Argentin plaît beaucoup à Nasser Al-Khelaifi grâce au style de jeu offensif et spectaculaire qu'il met en place avec son équipe, notamment cette année. 

Seul ombre au tableau le palmarès encore vierge de Pochettino qui freinerait quelque peu les dirigeants franciliens, mais Paris pourrait être la destination idéale pour en écrire les premières lignes.

3. Luis Enrique (47 ans - sans club)

L'ex-entraîneur du FC Barcelone pourrait être une solution viable et simple dans la mesure où ce dernier est actuellement sans club. 

Bourreau des Parisiens l'année dernière en C1, le catalan est fort de son palmarès et de son expérience en Ligue des Champions, des arguments qui pourraient séduire le board francilien affamé de titres européens... Par ailleurs, les Brésiliens Neymar Jr et Dani Alves l'apprécieraient beaucoup, eux qui ont évolués sous ses ordres au Barça, ils seraient un soutien de poids au sein du vestiaire. 


4. Carlo Ancelotti (58 ans - sans club)

Comme un air de déjà-vu... L'entraineur italien reste très populaire dans la capitale après un passage couronné de succès entre décembre 2011 et juin 2013, lors duquel il avait notamment apporté au PSG version Qatar son premier titre de champion de France. De plus, l'élégant manager est libre de tout contrat depuis l'automne 2017 et possède un passif européen gargantuesque, remportant la Coupe aux Grandes Oreilles avec le Milan AC et le Real Madrid. 

5. Diego Simeone (47 ans - Atlético Madrid)

La meilleure solution en apparence. En place à la tête de l'Atlético Madrid depuis maintenant presque 7 ans, l'entraîneur argentin est reconnu comme l'un des meilleurs à son poste. Véritable volcan constamment en éruption, il possède la faculté de transmettre cette exceptionnelle Grinta à ses joueurs et à les transcender dans les grands matchs, une lacune qui pose problème depuis quelques années côté parisien. Un caractère qui force le respect du vestiaire et qui à lui seul amène de la stabilité à l'équipe. 

Sous contrat jusqu'en 2020 avec les Colchoneros, Simeone sera bientôt au centre des convoitises et il y a fort à parier que le club de la capitale soit obligé de vite dégainer le chéquier.

Cinq profils hétéroclites, cinq styles de jeu, et autant de possibilités avec leurs inconvénients et leurs avantages. 

Du moins une chose est sûre, Paris dispose de grands moyens, de grandes infrastructures et de grands joueurs, malheureusement il manque encore un grand entraîneur pour aller au bout du projet QSI et peut-être enfin dominer l'Europe.