​Sauf improbable revirement de situation, Unaï Emery s'approche de la fin de son aventure au Paris Saint-Germain. ​L'élimination face au Real Madrid a, semble-t-il, définitivement mis un terme aux espoirs de prolongation du technicien Basque. Si l'identité de son remplaçant n'est pas encore connue, Antonio Conte est pour le moment le favori pour prendre le relais. Voici pourquoi l'Italien est l'homme de la situation pour le PSG. 

Antonio Conte est l'entraîneur de Chelsea depuis deux saisons. Après une première année très réussie sur le banc des Blues, couronnée par un titre de champion d'Angleterre, le tacticien transalpin semble désormais perdre l'adhésion de son vestiaire. 


Seulement cinquièmes de Premier League à cinq points de la quatrième place qualificative en Champion's League occupée par Tottenham, mais également en mauvaise posture dans leur double confrontation face au FC Barcelone (1-1 à Stamford Bridge à l'aller, retour mercredi 14 mars au Camp Nou), Conte et ses hommes ne parviennent plus à enchaîner les résultats. 


La raison de cette saison décevante des Blues s'explique certainement par la trop grande exigence d'Antonio Conte envers ses joueurs. L'ex-Juventino est un tacticien hors-pair, capable d'adapter le schéma de jeu de son équipe face à n'importe quel adversaire. Le problème de cette faculté, c'est qu'elle nécessite une discipline sans faille de la part des acteurs. 


De fait, les entraînements dictés par Antonio Conte sont essentiellement basés sur du travail physique et tactique, avec très peu de jeu en combinaison ou de possession. L'Italien privilégie un jeu vertical, avec une projection vers l'avant immédiate dès la récupération du ballon. Ce jeu très direct oblige les joueurs à fournir davantage d'effort, notamment dans le replacement défensif. 

Si lors de la première saison de Conte le plan tactique se déroulait à merveille, les joueurs semblent aujourd'hui ne plus adhérer à l'intransigeance de leur coach. En conflit avec sa direction, Conte ne devrait pas s'éterniser une saison supplémentaire du côté de Chelsea, malgré un contrat prenant fin en 2019. Si l'ancien milieu défensif de la Nazionale est quelque peu décrié pour son organisation tactique quasi-militaire, il ne fait aucun doute qu'il dispose du profil idéal pour remettre le projet QSI sur de bons rails. Des contacts réguliers commencent à s'établir entre Conte et la direction du PSG, réciproquement intéressés par une futur collaboration. 


Alors que la grande majorité des entraîneurs renommés ne sont pas disponibles (Zidane, Simeone, Guardiola...), Antonio Conte est une opportunité unique pour Paris. Contrairement à Ancelotti, Blanc et Emery, le natif de Lecce est un entraîneur à poigne, qui ne fait aucun compromis à ses joueurs. L'Italien impose son mode de fonctionnement et attend un état d'esprit irréprochable sur le terrain. 


Avec un tel meneur d'homme, le PSG ne serait plus victime du manque de volonté de certains de ses joueurs, et les comportements puérils, comme ceux  d'un certain Marco Verratti, seraient également bannis. 


En engageant Monsieur Conte, Nasser Al-Khelaïfi poserait les bases d'un vrai renouveau et s'assurerait un futur dont les mots d'ordre seraient l'exigence et le professionnalisme. Paris n'a plus de temps à perdre...