Pour les seizièmes de finale de l'Europa League, Arsenal se déplaçait sur la pelouse du club Suédois, Östersunds. Les hommes d'Arsène Wenger ont bien négocié le piège en s'imposant aisément (0-3), et ont par conséquent pris une option sur la qualification. Voici les notes des Gunners. 


Homme du match - M. Özil (8) : le métronome des canonniers s'est montré très disponible. À la baguette sur de nombreuses occasions, l'Allemand a été à la hauteur de l'événement, en scellant le succès des siens, en inscrivant le troisième but de la rencontre. 

D. Ospina (7) : l'ancien portier de l'OGC Nice, a effectué quelques parades importantes qui ont permises à Arsenal de rentrer à la maison sans encaisser de buts. À l'image du penalty arrêté de très belle manière en fin de match.


H. Bellerín (5) : moins offensif, certainement dû aux consignes du coach, il a assuré la défense, malgré le manque de percussion sur son côté, jusqu'à ce qu'il provoque un penalty assez évitable. Heureusement sans conséquence pour son équipe.


C. Chambers (6) : assez tranquille tout au long de la rencontre, le joueur de 23 ans a été serein et a donc permis à son équipe de ne pas encaisser de buts.


S. Mustafi (6) : il a assuré parfaitement son rôle de patron de la défense, en soignant ses interventions et sa relance. 


N. Monreal (8) : s'il y avait un homme à sortir du match autre qu'Özil, ce serait sûrement l'ex-joueur de Malaga. En avance sur les duels, et très généreux, ce joueur est un bonheur pour le collectif. Cerise sur le dessert, Monreal a lancé le match en inscrivant le premier but de la rencontre. 

(73') : S. Kolasinac : il n'a pas eu grand chose à faire. 


M. Elneny (6) : une prestation correcte sans plus pour l’Égyptien, qui a su parfois relancer son équipe, mais il n'a pas été assez prompt sur l'aspect défensif.


A. Maitland-Niles (5) : habituellement positionné à droite de la défense, cette fois-ci, il a été aligné à son poste de prédilection devant la défense. Et, Arsène Wenger a dû s’apercevoir que le jeune Gunner est encore trop tendre. De plus, ses pertes de balles n'ont pas aidé à sa prestation.  

A. Iwobi (5) : le Super Eagle a fait preuve de volonté aujourd'hui, mais il manque clairement quelque chose à ce jeune joueur pour passer un cap. Un cruel constat encore visible aujourd'hui, le dernier geste reste un domaine à améliorer, s'il veut progresser. Beaucoup de déchets et de mauvais choix dans la zone de vérité.


H. Mkhitaryan (7) : dans tous les bons coups lors des attaques Gunners, l'international Arménien a été à l'origine du second but, et a fait preuve d'ingéniosité et de créativité afin de créer des occasions. Notamment sur le troisième but d'Arsenal où il a été auteur d'un service chirurgical pour Özil. 

(84') R. Nelson : non évalué. 

D. Welbeck (5) : l'international Anglais est en manque de confiance, et cela s'est ressenti à travers le match. Il n'a pas été très juste et à fait preuve d'un manque de lucidité flagrant sur quelques-unes de ses occasions. 

(82') Eddie Nketiah : non évalué.