Peu utilisé suite à sa blessure au mollet qui lui a handicapé son début de saison, Javier Pastore n'aurait pas apprécié d'être laissé sur le banc contre le Celtic mercredi soir. Il aurait même demandé un transfert à son entraîneur Unai Emery.


Le PSG version qatarie va-t-il perdre son symbole ? Arrivé à l'été 2011 contre 42 millions d'euros en provenance de Palerme, Javier Pastore était le premier gros coup des Parisiens, la première star du projet. Seulement, s'il régale toujours lorsqu'il joue, le meneur de jeu argentin a trop souffert des blessures, notamment depuis deux-trois ans. Cette année encore, alors que le PSG et Unai Emery avaient de grandes ambitions pour lui, il a manqué plus d'un mois de compétition des suites d'une blessure au mollet.


Un nouveau coup dur, qui a permis à quelques joueurs comme Julian Draxler de prendre du galon dans l'esprit de son entraîneur. Et mercredi soir, alors qu'il était parfaitement apte, Pastore a assisté au succès de son équipe 7-1 contre le Celtic du banc de touche. Une soirée qu'il aurait mal vécue. Selon L'Equipe, elle pourrait avoir de grandes conséquences sur son avenir au PSG, puisqu'il aurait désormais décidé de partir en janvier.

Du temps de jeu, il lui en faudra en vue de la Coupe du Monde et il semble que le PSG ne pourra lui en donner assez. Toujours selon le quotidien français, il pourrait rapidement rebondir du côté de l'Italie et et de l'Inter Milan mais aussi en Espagne où l'Atletico de Diego Simeone lui fait les yeux doux. Paris laissera-t-il son "Flaco" quitter le navire. Rien n'est moins sûr ... à moins que le fair-play financier ne les oblige.