Olympique de Marseille

Valentin Rongier : "On a été touché mentalement par l'égalisation"

Sami Yansi
Valentin Rongier
Valentin Rongier / Octavio Passos/Getty Images
facebooktwitterreddit

Soirée compliquée pour l'Olympique de Marseille ce dimanche, suite à ce match nul obtenu face aux Girondins de Bordeaux (2-2).

Ce dimanche, les joueurs de Jorge Sampaoli ont disputé leur premier match de la saison à l'Orange Vélodrome, avec le retour du public. Toutes les conditions étaient réunies pour vivre une soirée exceptionnelle, mais pourtant, le scénario du match en a décidé autrement.

Tout a si bien commencé pour l'OM avec l'ouverture du score de Cengiz Under, à la 34ème minute, sur un service de Gerson sur le côté gauche. S'en est suivi le deuxième but marseillais signé Dimitri Payet, à la 41ème minute, sur un rush solitaire sur le côté gauche. Et c'est au retour des vestiaires que le match a basculé.

Le défenseur Timothée Pembélé a réduit l'écart pour les Girondins, à la 52ème minute. Cinq minutes plus tard, Rémi Oudin a fait taire l'Orange Vélodrome grâce à une magnifique reprise du pied gauche, sur un corner tiré par Basic.

De la maîtrise à la déception

À la fin de la rencontre, le milieu de terrain olympien Valentin Rongier n'a pas caché sa déception, devant les micros de Prime Video:

"C'est décevant, surtout qu'on avait l'impression de maîtriser le match. À la mi-temps, on a dit qu'il fallait continuer et faire attention à ne pas prendre un but pour ne pas relancer le match. C'est regrettable, mais on n'a pas le droit de ne pas repartir avec la victoire.

On aurait pu attendre une plus grosse réaction, c'est vrai. Sur le terrain, c'est plus difficile. L'équipe a été touchée mentalement par l'égalisation. C'était dur avec la chaleur en plus, pour les deux équipes bien sûr, je ne cherche aucune excuse, mais les conditions étaient particulières.

A nous de faire mieux, ici, chez nous. Au Vélodrome, on ne peut pas laisser passer des matchs comme ça".

Les Olympiens auront l'occasion de se reprendre dimanche prochain, face à l'OGC Nice à l'Allianz Riviera.

facebooktwitterreddit