Top 25 des défenseurs qui ont marqué l'histoire de la Ligue 1

Thiago Silva, Marius Trésor et Marcel Desailly sont trois des meilleurs défenseurs de l'histoire de la Ligue 1.
Thiago Silva, Marius Trésor et Marcel Desailly sont trois des meilleurs défenseurs de l'histoire de la Ligue 1. | Quality Sport Images/Getty Images

Arrivé en 2012 au PSG, Thiago Silva a fait entrer la Ligue 1 dans une autre dimension. Comme lui avant, d'autres ont laissé où laisseront une trace de leur passage dans l'élite française. De la D1 à la L1, voici le classement des 25 défenseurs qui ont marqué le championnat de France.

25. Souleymane Diawara

Souleymane Diawara en Ligue des Champions avec Bordeaux
Souleymane Diawara en Ligue des Champions avec Bordeaux | Shaun Botterill/Getty Images

Formé au Havre, Diawara se fait remarquer à Sochaux avec qui il remporte la Coupe de la Ligue en 2004. Signé par Bordeaux en 2007 pour 4 millions d'euros, il participe au titre de 2009 avant d'enchaîner sur un autre sacre, cette fois-ci avec l'OM en 2010. Il compose l'équipe type de Ligue 1 sur ces deux années.

24. Mamadou Sakho

Mamadou Sakho
Mamadou Sakho avec le PSG contre le Real Madrid | Martin Rose/Getty Images

Capitaine pour sa première titularisation avec le PSG en 2007, Mamadou Sakho devient, à 17 ans et 8 mois, le plus jeune capitaine de l'histoire de la Ligue 1. Le Parisien de naissance reste indéboulonnable jusqu'à l'arrivée d'Alex sous Ancelotti puis d'un certain Thiago Silva en 2012. Malgré tout, Mamadou Sakho c'est : une Coupe de la Ligue en 2008, une Coupe de France en 2010 et le premier titre de l'ère Qatari en 2013 avec le PSG.

23. Loïc Perrin

Stade Reims v AS Saint-Etienne - Ligue 1
Loïc Perrin en Ligue 1 avec Saint-Etienne | Jean Catuffe/Getty Images

Très discuté ces dernières saisons, Loïc Perrin n'en reste pas moins un défenseur incontournable du championnat de France de Ligue 1. Homme d'un club, Perrin jure fidélité à Saint-Etienne depuis ses douze ans. A 34 ans, le défenseur a connu le pire comme le meilleur avec les Verts. Malgré un palmarès étoffé d'une Coupe de la Ligue en 2013 et d'un championnat de France de L2 en 2004, la longévité de Loïc Perrin lui vaut sa place dans cette liste.

22. Samuel Umtiti

Samuel Umtiti
Samuel Umtiti en Ligue des Champions avec Lyon | Jean Catuffe/Getty Images

Formé à Lyon, "Big Sam" est le patron d'un OL qui donne du fil à retordre au PSG de l'ère Qatari. Avec son club formateur, Samuel Umtiti remporte la Coupe de France 2012 avant d'être vice-champion en 2015 et 2016 derrière le Paris Saint-Germain. Ses performances le feront s'envoler pour Barcelone en 2016 avant de remporter le titre mondial avec la France en 2018.

21. Mauricio Pochettino

FOOT-L1-PSG-NICE
Mauricio Pochettino contre Nice avec le PSG | MARTIN BUREAU/Getty Images

Avant d'être l'entraîneur mythique de Tottenham, Mauricio Pochettino a aussi été un défenseur central de renom. Recruté par le PSG en 2001, l'Argentin dispute 95 matches au sein de la capitale entre 2001 et 2003. Pochettino y remporte notamment la coupe intertoto en 2001 sous l'égide de Luis Fernandez. Son passage à Bordeaux est plus contrasté.

20. Gabriel Heinze

Marseille's Argentinian defender Gabriel
Gabriel Heinze sous le maillot de l'Olympique de Marseille | AFP/Getty Images

Arrivé au PSG en 2001 en même temps qu'un certain Ronaldinho, "Gabi" se fait remarquer lors de sa deuxième saison dans la capitale. Après des expériences à Manchester United ou encore au Real Madrid, l'Argentin est finalement de retour... à Marseille. Champion de France en 2010 et vice-champion en 2011, Heinze remporte également deux coupes de la Ligue consécutives entre 2009 et 2011. Reconnu pour sa rugosité, l'Argentin est adulé à domicile, détesté à l'extérieur.

19. Adil Rami

Lille's defender Adil Rami celebrates wi
Adil Rami, champion de France 2011 avec Lille | BERTRAND LANGLOIS/Getty Images

Formé à l'ES Fréjus où il travaille à la Mairie en même temps qu'il exerce sa passion, Adil Rami rejoint Lille en 2006. Sous Rudi Garcia, il réalise le doublé championnat de France - Coupe de France en 2011. Après des expériences plus ou moins réussies à Milan et Séville, le défenseur fait son retour en Ligue 1, à Marseille en 2017. Avec lui, l'OM termine à la quatrième place du championnat et atteint la finale de l'Europa League. Des performances qui lui vaudront une place dans les 23 joueurs français champions du monde en 2018.

18. Vitorino Hilton

FBL-FRA-LIGUE1-MONTPELLIER-CAEN
Vitorino Hilton en Ligue 1 avec Montpellier | FRANCK PENNANT/Getty Images

Le doyen. Débarqué en Ligue 1 en 2003, le Brésilien compte, du haut de ses 43 ans, pas moins de 483 matches à son actif dans l'élite. Champion de France en 2009 avec l'OM et en 2012 avec Montpellier, le quarantenaire entamera en septembre prochain sa dixième saison avec Montpellier. Si la question de sa place dans ce top 25 est désormais réglée, une autre subsiste : quand s'arrêtera-t-il ?

17. Sébastien Squilacci

Sébastien Squilacci avec l'AS Monaco.
Sébastien Squilacci avec l'AS Monaco. | PATRICK VALASSERIS/Getty Images

Il fait partie des noms qui vont de pair avec la Ligue 1. Formé à l'AS Monaco, Sébastien Squilacci connaît avec le club une finale de Ligue des Champions perdue contre le FC Porto en 2004. Encore à ce jour la dernière finale de C1 disputée par un club français. Il est élu en 2003 révélation de l'année et espoir de l'année par le magazine France Football puis meilleur défenseur central de L1 par l'Equipe. Passé par Lyon entre 2006 et 2008, le Corse et Italien d'origine remporte également deux championnats de France avec l'OL.

16. Alain Roche

Alain Roche au duel contre Strasbourg
Alain Roche au duel contre Strasbourg | PASCAL PAVANI/Getty Images

Arrivé en 1992, un an après son compère brésilien Ricardo (voir ci-dessous) Alain Roche forme avec ce dernier une défense de fer. Indéboulonnable, il remporte avec le PSG le championnat de France en 1995 ainsi que la coupe d'Europe des vainqueurs de coupe en 1996.

15. Ricardo Gomes

Ricardo Gomes
Ricardo Gomes avec le PSG contre Arsenal | Anton Want/Getty Images

Comme l'OM, le Paris Saint-Germain a connu de belles années peu avant le XXIe siècle. Ricardo Gomes en est l'un des principaux artisans. Symbole des années Canal+ et du PSG de Michel Denisot, le défenseur brésilien compte 155 matchs à son actif dans la capitale entre 1991 et 1995. Il y signe une fin idyllique en inscrivant le but du titre contre Toulouse lors de sa dernière année.

14. Patrick Müller

Patrick Muller sous le maillot de l'OL
Patrick Muller sous le maillot de l'OL | Stuart Franklin/Getty Images

Arrivé à Lyon en 2000 pour presque huit millions d'euros, Patrick Müller incarne les premières belles années de l'Olympique Lyonnais. Champion de France 2002, 2003 et 2004, le Suisse offre aussi à l'OL son premier trophée en marquant à deux minutes de la fin des prolongations en finale de la Coupe de la Ligue 2001. De retour à Lyon en 2006 après des expériences à Majorque et Bâle, Müller remportera trois autres titres de champion entre 2006 et 2008.

13. David Luiz

David Luiz sous les couleurs du Paris Saint-Germain
David Luiz sous les couleurs du Paris Saint-Germain | Aurelien Meunier/Getty Images

Un court passage marqué d'entrée par le prix de son transfert, 50 millions d'euros. Recruté pour faire passer un cap au PSG en Ligue des Champions, le défenseur brésilien rafle tout en France. Deux saisons, deux quadruplés nationaux avant de retourner à Chelsea d'où il était venu.

12. Carlos Mozer

French Olympic of Marseille football pla
Carlos Mozer (à terre) avec le maillot de l'OM | JACQUES DEMARTHON/Getty Images

"Tu n'arrives pas à la cheville de Carlos Mozer". Champion de France en 1990, 1991 et 1992 avec l'Olympique de Marseille, le Brésilien est difficilement remplaçable. C'est d'ailleurs ce que fait comprendre Raymond Goethals, l'entraîneur de l'époque, à Marcel Desailly quand celui-ci débarque dans le Sud. Mozer n'est resté que trois ans en Ligue 1 et à Marseille, un passage qu'il a signé de trois titres consécutifs avec les Olympiens.

11. Lilian Thuram

Lilian Thuram
Lilian Thuram avec le maillot de l'Equipe de France | OLIVIER MORIN/Getty Images

Formé à l'AS Monaco, Lilian Thuram ne remportera aucun titre majeur avec son premier club. Pourtant, de 1990 à 1996, le futur champion du monde y découvrira tout. La Coupe d'Europe, une place de vice-champion de France en 1991 et 1992 mais aussi une première sélection avec la France en 1994, en même temps qu'un certain Zinedine Zidane. Le défenseur central, repositionné latéral droit, explosera ensuite à Parme avant de signer à la Juventus pour devenir à l'époque le défenseur le plus cher du monde.

10. Oswaldo Piazza

Oswaldo Piazza (au centre) avec Saint-Etienne en finale de Coupe d'Europe 1976
Oswaldo Piazza (au centre) avec Saint-Etienne en finale de Coupe d'Europe 1976 | STAFF/Getty Images

Arrivé en 1972 à Saint-Etienne, Oswaldo Piazza connaît les premières belles années du foot français avec les Verts. Plus que l'épopée de 1976, Piazza c'est aussi trois titres de champions de France et autant de Coupes de France entre 1972 et 1979 avec l'ASSE.

9. Basile Boli

FBL-FRA-LIGUE1-MARSEILLE-BOLI
Basile Boli, la légende. | BORIS HORVAT/Getty Images

Révélé à Auxerre, Basile Boli explose lui aussi à Marseille. De 1990 à 1994, "Basilou" remporte deux titres de champion de France avec l'OM. Célèbre pour ses coups de crâne monumentaux, l'un d'eux le propulsera au rang de légende du club. Depuis 1993, son coup de tête contre l'AC Milan permet encore à l'Olympique de Marseille d'être le seul club français a avoir remporté la précieuse Ligue des Champions.

8. Maxime Bossis

Maxime Bossis sous le maillot de l'Equipe de France
Maxime Bossis sous le maillot de l'Equipe de France | STRINGER/Getty Images

Formé à Nantes, Maxime Bossis est l'un des artisans du jeu "à la nantaise". Son passage chez les Canaris de 1973 à 1995 est marqué par trois titres de champion de France et une Coupe de France. Vainqueur de l'Euro 1984 et malheureux troisième de la Coupe du Monde 1986 avec la France, "Le grand Max" est toujours considéré aujourd'hui comme l'un des meilleurs défenseurs des années 1970-1980.

7. Marcel Desailly

l'équipe de football de l'Olympique de M
Marcel Desailly avec l'Olympique de Marseille | GEORGES GOBET/Getty Images

Formé au FC Nantes avec un certain Didier Deschamps, Marcel Desailly explose à l'Olympique de Marseille. Malgré des débuts poussifs, "The Rock" s'impose rapidement comme titulaire indiscutable lors du sacre de 1993 en Ligue des Champions. Il est chargé de marquer Van Basten en finale. Un adversaire qui deviendra coéquipier l'année suivante et avec qui il remportera une deuxième Champions League consécutive sous les couleurs de l'AC Milan.

6. Cláudio Caçapa

Claudio Caçapa avec Lyon contre Monaco en Coupe de la Ligue
Claudio Caçapa avec Lyon contre Monaco en Coupe de la Ligue | PHILIPPE DESMAZES/Getty Images

Arrivé quatre ans plus tôt que son compatriote brésilien Cris, Claudio Caçapa évolue sous les couleurs lyonnaises de 2000 à 2007. Six ans au club donc... pour six titres de champions de France. Aucun doute à l'époque, la filière brésilienne de l'OL se porte bien.

5. Marquinhos

Marquinhos
Marquinhos avec le brassard de capitaine au PSG | Jean Catuffe/Getty Images

Comme à Lyon dans les années 2000, la filière brésilienne a également proliféré au PSG lors de la dernière décennie. Arrivé au PSG en 2012 à l'âge de 19 ans pour 31 millions d'euros, Marquinhos éclot à Paris un an plus tard après une blessure de son compère, Thiago Silva. La suite : 6 titres de champion de France, 5 coupes de la Ligue, 4 Coupes de France et 5 trophées des champions avec le PSG. Capitaine en l'absence de son compatriote, Marquinhos le sera indiscutablement dès la saison prochaine.

4. Laurent Blanc

Laurent Blanc avec le maillot de l'OM
Laurent Blanc avec le maillot de l'OM | Shaun Botterill/Getty Images

Formé à Montpellier (dont il est le toujours le meilleur buteur), "Le Président" s'est appuyé sur ses premières performances en tant que milieu de terrain pour s'offrir un palmarès européen bien fourni ensuite. Champion de France en 1996 avec Auxerre, vice-champion de France 1999 avec l'OM, Blanc a également écumé les plus grandes écuries européennes. Naples, Manchester United, l'Inter Milan ou encore le FC Barcelone ont pu profiter des services du champion du monde 98 et champion d'Europe 2000.

3. Cris

Cris
Cris en Ligue des Champions contre le Real Madrid avec Lyon | Etsuo Hara/Getty Images

Arrivé en 2004 pour trois petits millions d'euros, Cristiano Marques Gomes s'imposera vite comme un cadre de l'OL entre 2004 et 2012. Affublé du surnom de "Policier" pour son caractère autoritaire, Cris connaît les plus belles années de l'Olympique Lyonnais. 4 championnats de France, 2 Coupe de France, 3 trophées des champions et aucun carton rouge en 225 matchs de Ligue 1.

2. Marius Trésor

HIDALGO-TRESOR
Marius Trésor et son sélectionneur en Equipe de France, Michel Hidalgo | LUC NOVOVITCH/Getty Images

Révélé à Ajaccio au début des années 1970, Marius Trésor est élu joueur français de l'année en 1972 par le magazine France Football. Très courtisé en France, le défenseur explose finalement à l'OM avec qui il gagne la Coupe de France en 1976. Après une fin houleuse au sein de la cité phocéenne, Trésor se relance à Bordeaux. Les Girondins remportent avec lui le championnat de France 1984. Ses 440 matchs en D1 en font un défenseur incontournable du championnat et une légende à l'échelle de l'Équipe de France.

1. Thiago Silva

Le terme de l'aventure du brésilien au PSG signe la fin d'une ère. Arrivé en 2012 en provenance du Milan AC et présenté comme "le meilleur défenseur du monde" par son président, Thiago Silva a fait rentrer le Paris Saint-Germain dans une nouvelle dimension. Discuté par période, le capitaine a tout gagné avec le club de la capitale. Tout ? Sauf ce pourquoi il est venu. Mais avec une éventuelle prolongation de deux mois de son contrat, O Monstro aurait l'occasion de parachever son aventure parisienne en beauté et concrétiser cette éternelle quête de sacre européen.

D'accord avec notre classement ?