Ligue des Champions

Super League : Le Real Madrid, la Juve et Le Barça risquent une suspension de la Ligue des Champions

Baptiste Blanchard
Aleksander Ceferin pourrait infliger jusqu'à deux ans de suspension en C1 au Le Real Madrid, la Juventus et le FC Barcelone.
Aleksander Ceferin pourrait infliger jusqu'à deux ans de suspension en C1 au Le Real Madrid, la Juventus et le FC Barcelone. / FABRICE COFFRINI/Getty Images
facebooktwitterreddit

L'UEFA a annoncé l'ouverture d'une procédure disciplinaire contre le Real Madrid, la Juventus et le FC Barcelone pour leur implication dans la création de la Super League. Selon des médias espagnols, les trois clubs risquent une suspension en Ligue des Champions.


L'UEFA passe à l'attaque. L'instance européenne a annoncé l'ouverture d'une procédure disciplinaire contre le Real Madrid, la Juventus et le FC Barcelone, les trois derniers clubs restés engagés dans le projet de la Super League.

Le tollé de la Super League

Le projet de cette compétition fermée entre puissants avait pris forme le mois dernier a provoqué un séisme dans le monde du football. Douze clubs s'étaient regroupé en annonçant quitter la Ligue des Champions pour former leur propre compétition européenne.

Après un tollé général et des manifestations monstre de supporters à l'encontre de leur direction, neuf des douze clubs se sont retirés du projet. Mais la Juventus, la Real et le Barça ne se sont toujours pas retirés et l'UEFA avait promis des sanctions à l'égard des récalcitrants.

Jusqu'à deux ans de suspension de la C1

Selon la Cadena Ser mais aussi l'émission El Chiringuito, les trois géants européens risqueraient jusqu'à une exclusion de la prochaine Ligue des Champions. Une suspension qui pourrait atteindre deux ans.

Un tel scénario pourrait offrir des places de C1 aux 5e et 6es de Liga, la Real Sociedad et le Bétis Séville, ainsi qu'au 5e de Serie A, Naples. C'est toutefois loin d'être le cas puisque les trois clubs disposent d'un délai pour leur défense.

S'ils sont sanctionnés, ils pourront avoir recours au tribunal arbitral du sport (TAS) ou aux tribunaux ordinaires. La décision finale de la sanction sera connue dans deux ou trois semaines. Le feuilleton n'est pas terminé.

facebooktwitterreddit