Saint-Etienne - Marseille (1-2) : les Tops et les Flops de cette victoire olympienne sur le fil

Hugo Pertuiset
Konrad de la Fuente, auteur du premier but marseillais.
Konrad de la Fuente, auteur du premier but marseillais. / Getty Images
facebooktwitterreddit

Au terme d'un match vivant et offensif, les Marseillais s'imposent 2-1 en fin de rencontre grâce à la recrue Konrad de la Fuente et Alvaro. Un match qui a permis à certains de faire leurs premiers pas avec leur nouveau club et à d'autres de confirmer.


Les Tops

1. Konrad de la Fuente

Pour sa première titularisation, la nouvelle recrue olympienne n'a pas déçu. Rapide, technique, il a multiplié les appels et les courses.

Auteur d'un but en tout début de match (2') sur un service de Dario Benedetto, l'Américain à réaliser un bon match. De bon augure a quelques jours de la reprise de la Ligue 1.

2. Mattéo Guendouzi

Mattéo Guendouzi
Mattéo Guendouzi / Octavio Passos/Getty Images

Pour son deuxième match sous ses nouvelles couleurs, il a une nouvelle fois répondu présent. Capable d'accélérer et de ralentir le rythme, d'orienter le jeu, il a apporté une vraie stabilité dans le milieu marseillais.

3. Timothée Kolodziejczak

Timothee Kolodziejczak
Timothée Kolodziejczak / John Berry/Getty Images

Parfois un peu hésitante, la défense stéphanoise a pu se reposer sur son capitaine. Vrai leader et solide défensivement, il a su calmer les siens quand les vagues marseillaises s'enchainaient.

Les Flops

4. Valentin Rongier

Valentin Rongier
Valentin Rongier / Octavio Passos/Getty Images

Aligné au poste de latéral droit, on a rapidement vu que c'est un poste auquel il n'a pas l'habitude d'évolué. Revenant naturellement dans l'axe et en manque de vitesse, il a été replacé dans l'axe par son entraineur. Une chose est sûre, latéral n'est pas son poste.

5. Le milieu stéphanois

Yvan Neyou
Yvan Neyou / Sylvain Lefevre/Getty Images

Souvent trop gentil et en retard, le milieu des Verts s'est fait manger par les hommes de Jorge Sampaoli.

Le pressing haut de l'OM et cette volonté d'être dur dans les impacts pour récupérer le ballon haut, a étouffé un milieu impuissant. Le réveil en fin de match n'aura pas suffi.

facebooktwitterreddit