Olympique Lyonnais (OL)

OM - OL : Le XI de légende lyonnais des Olympicos

Steeven Occhipinti
Feb 28, 2021, 10:52 AM GMT+1
Un XI de très grande qualité.
Un XI de très grande qualité. | PHILIPPE MERLE/Getty Images
facebooktwitterreddit

Ils sont nombreux les Lyonnais à avoir brillé lors d'un Olympico. À quelques jours du choc entre l'OM et l'OL, Actu Gones est revenu sur les plus grandes légendes de l'histoire de son club. Le célèbre compte Twitter, relayant les actualités de l'OL, a dévoilé son XI de légende dans l'histoire des Olympicos.

1. Gardien de but : Grégory Coupet

Grégory Coupet se trouve dans les buts.
Grégory Coupet se trouve dans les buts. | Laurence Griffiths/Getty Images

L'OL en a connu des grands gardiens durant son histoire. Pourtant, le choix d'Actu Gones ne fait que peu de doute :

"Qui d’autre que Grégory Coupet pour un onze de l'OL ? Légende du club, il est le gardien le plus capé de l’histoire de Lyon. Il est aussi celui qui a disputé le plus d’OL-OM. L’international français (34 sélections) a été le portier du club lors de sa plus grande série d’invincibilité contre l’OM : douze matchs sans défaite entre 1998 et 2003."

2. Défenseur central : Raymond Domenech

Pur produit de la formation rhodanienne, Raymond Domenech reste l'un des plus grands noms de l'histoire de l'OL. Et le célèbre compte Twitter rhodanien ne l'a pas oublié :

"Raymond Domenech n’a pas été qu’un entraîneur, l’ex-sélectionneur de l’Équipe de France est aussi un ancien défenseur de l’OL. Entre 1970 et 1977, il réussit à inscrire trois buts face à l’OM dont un au Vélodrome, lors de la saison 1974-75, donnant la victoire sur le score de 1-0 aux Lyonnais."

3. Défenseur central : Cris

Cris restera l'un des meilleurs défenseurs de l'histoire de la Ligue 1.
Cris restera l'un des meilleurs défenseurs de l'histoire de la Ligue 1. | Valerio Pennicino/Getty Images

On parle de l'un des meilleurs défenseurs de l'histoire de la Ligue 1. Actu Gones ne pouvait pas se passer de Cris dans son onze :

"On ne peut pas évoquer une telle rivalité sans parler de Cris… Surnommé "Le Policier" pour ses approches très rugueuses, le Brésilien a une histoire particulière dans la rivalité Lyon-Marseille. Auteur d’un but lyonnais libérateur un soir de mai 2011, qui offrira la victoire aux Gones 3-2 sur Marseille, il est l’un des défenseurs les plus solides de l’histoire du club."

4. Défenseur central : Samuel Umtiti

Samuel Umtiti est formé à l'OL.
Samuel Umtiti est formé à l'OL. | Jean Catuffe/Getty Images

Encore un joueur formé à l'OL et pas n'importe lequel. Champion du monde 2018, Samuel Umtiti a laissé un excellent souvenir aux supporters lyonnais :

"Lui n’a jamais été buteur dans un Olympico, mais l’actuel joueur du FC Barcelone est un pur Gone qui incarne parfaitement la belle décennie lyonnaise des années 2010, basée en partie sur la force de son centre de formation. Entre 2012 et 2016, il connaît neuf confrontations entre les deux olympiques, le tout pour une unique défaite."

5. Milieu droit : Sydney Govou

Sydney Govou a remporté de nombreux trophées avec l'OL.
Sydney Govou a remporté de nombreux trophées avec l'OL. | AFP/Getty Images

Vainqueur des sept titres de champion de suite avec l'OL, Sydney Govou a disputé plus de 400 rencontres avec le club rhodanien :

"L’un des leaders offensifs d’un OL surpuissant dans les années 2000, Sydney Govou est l’un des hommes clés de Lyon. S’il permet à l'OL de remporter de précieux points dans la lutte au titre, Govou marque de son empreinte de beaux succès comme un succès 4-0 en janvier 2002 à Gerland."

6. Milieu central : Juninho

Juninho est l'une des plus grandes légendes de l'OL.
Juninho est l'une des plus grandes légendes de l'OL. | OLIVIER LABAN-MATTEI/Getty Images

L'actuel directeur sportif de l'OL restera l'un des plus grands noms de l'histoire du club rhodanien. Juninho a sa place bien au chaud dans ce onze :

"Légende parmi les légendes, un onze de départ sans lui est inimaginable. Avec six buts inscrits entre 2003 et 2009, le Brésilien ne brille pas que par ses réalisations. En 2003, sous les ordres de Paul le Guen, le Brésilien inscrit un but et délivre trois passes décisives, le tout pour une victoire 4 buts à 1 des Rhodaniens."

7. Milieu central : Ludovic Giuly

On oublie souvent qu'avant de jouer à l'AS Monaco ou au FC Barcelone, Ludovic Giuly avait fait ses débuts professionnels avec l'OL. Et il s'est montré très séduisant lors des Olympicos :

"Il fallait bien choisir un autre milieu et il a été dur à trouver… Mais nous avons choisi Ludovic Giuly. Pourquoi lui ? Et bien car l’avoir choisi nous permet de se remémorer un homme qui marqua de tout son poids une rencontre encore gravée dans l’histoire. La plus large victoire dans un OL-OM que Lyon avait remporté 8-0. Auteur d’un triplé dans un tel match, on ne pouvait pas l’oublier."

8. Milieu gauche : Michel Bastos

Michel Bastos a souvent fait briller les supporters rhodaniens.
Michel Bastos a souvent fait briller les supporters rhodaniens. | PHILIPPE DESMAZES/Getty Images

Capable de coups de génie, Michel Bastos a fait parler la poudre avec l'OL. Et l'une de ses actions n'a pas laissé indifférent Actu Gones :

"Michel Bastos est un homme de sensation qui nous fait lever de notre siège, comme lorsqu’il inscrit le 8 novembre 2009 le but du 5-4 face au club phocéen. Un but qui reste encore dans l’esprit de tous les Lyonnais, le tout accompagné des sublimes commentaires de Grégoire Margotton."

9. Attaquant : Bernard Lacombe

Bernard Lacombe garde une place à part dans l'histoire de l'Olympico et le fan rhodanien nous explique pourquoi :

"Lui aussi est une légende de l’OL, Bernard Lacombe est le meilleur buteur de Lyon dans les Olympicos. Auteur de matchs exceptionnels dans les années 1970, les plus anciens se souviendront de plusieurs rencontres comme en mai 1976 et une victoire 2-1 ou encore un 4-2 en octobre 1977, Lacombe y inscrit respectivement un doublé et un triplé. Un joueur inévitable dans l’histoire des OL-OM."

10. Attaquant : Fleury Di Nallo

Les plus jeunes ne le connaissent peut-être pas. Pourtant, Fleury Di Nallo restera à jamais comme l'un des meilleurs joueurs de l'OL :

"Meilleur buteur de l’histoire du club et second meilleur buteur dans les Olympicos, lui aussi est une immense légendé de l’OL qui mena la vie dure à des dizaines de défenseurs dans les années 60. Le petit prince de Gerland, comme il est surnommé, est l’un des premiers serial buteur des Olympicos avec 11 réalisations, à une époque où l’OL souffre face à l’OM de Djorkaeff et Skoblar."

11. Attaquant : Bafétimbi Gomis

Bafétimbi Gomis a fait très fort lors de son passage à l'OL.
Bafétimbi Gomis a fait très fort lors de son passage à l'OL. | Jean Catuffe/Getty Images

Il a joué pour les deux Olympiques. Pourtant, Bafétimbi Gomis garde une place à part pour les supporters lyonnais, surtout pour ses matches face à l'OM :

"On a assez fait dans l’ancien ... Repassons à un OL plus contemporain ! Dans le début des années 2010, l'OL possède une formidable attaque, portée par Lisandro Lopez, un Alexandre Lacazette grandissant mais aussi “Bafé” Gomis. En seulement 4 ans, de 2010 à 2014, la “Panthère” va marquer l’histoire des Olympicos avec 9 buts. Son plus grand succès, un triplé le 28 novembre 2012, devant 39 000 personnes massées au Vélodrome. De quoi marquer à jamais, l’histoire de cette confrontation."

12. Entraîneur : Raymond Domenech

Raymond Domenech a également été à la tête de l'OL.
Raymond Domenech a également été à la tête de l'OL. | FRED TANNEAU/Getty Images

Déjà présent dans son équipe, Actu Gones ne se prive pas de Raymond Domenech pour son banc de touche :

"Bien que facilement moqué aujourd’hui, il fut l’un des joueurs et entraîneurs clé pour l’OL, déjà présent dans le onze de départ, nous avons choisi d’en faire notre coach également. C’est avec lui que l’OL remporta son premier OL-OM sous la présidence de Jean-Michel Aulas et pour le retour en première division."

facebooktwitterreddit