Ligue 1

OM - OL (1 - 1) : L'Olympi-chaud vu par les réseaux sociaux

Jean Dubas
Feb 28, 2021, 11:12 PM GMT+1
La rencontre a été marquée par un penalty litigieux et l'expulsion de Paqueta
La rencontre a été marquée par un penalty litigieux et l'expulsion de Paqueta | CLEMENT MAHOUDEAU/Getty Images
facebooktwitterreddit

Dans un match chaud rythmé par des faits d'arbitrage litigieux et quelques échauffourées, l'OL et l'OM se partagent les points. Une opération qui n'arrange pas les affaires lyonnaises.

Et avant-même le match, l'occasion pour les supporters des deux Olympiques, à défaut de se chambrer depuis les tribunes, de se livrer bataille sur la twittopshère pour lancer les hostilités.

Et l'occasion de se remémorer quelques souvenirs avant le coup d'envoi d'une affiche qui fait souvent grand bruit en Ligue 1.

Le penalty de la discorde

Des tensions ravivées par un penalty très litigieux sifflé en faveur d'un OM mené après l'ouverture du score de Toko-Ekambi (21e), le ballon frappé par Gueye aux abords de la surface touchant d'abord les abdominaux de Paqueta avant de rebondir sur sa main.

Le compte Twitter officiel de l'Olympique Lyonnais s'est lui aussi impliqué dans le débat en se permettant un petit "point règlement".

Milik souffle sa deuxième bougie en Ligue 1

Quoiqu'il en soit, le penalty a bien été sifflé et transformé par Milik (44e) qui inscrit son deuxième but en Ligue 1 le jour de son 27e anniversaire.

Et puisqu'un Olympico n'est pas un Olympico sans un peu d'agitation, Lucas Paqueta a été sanctionné d'un deuxième carton jaune synonyme d'exclusion à la 71e minute après une semelle trop appuyée sur la cheville de Dimitri Payet.

Le milieu de terrain brésilien a une nouvelle fois tenté de justifier son premier carton jaune en montrant ses abdos, pas assez convaincants pour Benoit Millot, l'arbitre de la rencontre.

La bagarre !

Et comme tout Olympico qui tient ses promesses, la rencontre a eu son lot d'échauffourées, d'abord entre Thiago Mendes et Dimitri Payet...

... puis entre Alvaro Gonzalez, sans grande surprise, et Memphis Depay.

Benoit Millot interdit de territoire à Lyon

Au final, après une bonne rentrée de match des Lyonnais et un meilleur finish marseillais, à 11 contre 10 notamment, les deux équipes se séparent sur un score de parité qui ne fait certainement pas les affaires de l'OL, troisième à 1 longueur de Paris et 3 points de Lille.

Une chose est certaine après ce 117e Olympico, Benoît Millot est désormais classé comme ennemi public dans le 69.

facebooktwitterreddit