Olympique de Marseille

OM : Les sanctions de la commission de discipline connues

Olivier Halloua
Pablo Longoria
Pablo Longoria / CHRISTOPHE SIMON/GettyImages
facebooktwitterreddit

L'Olympique de Marseille connait sa sanction. La commission de discipline a décidé d'un match à huis-clos total.


Fin du dossier Olympique de Marseille. La Ligue de Football Professionnel rend son verdict après des semaines de tension. Suite aux nombreux incidents impliquant les supporters marseillais, la LFP s'est laissé un temps de réflexion d'un mois. Après la terrible affaire Angers - OM, aucun autre incident n'était autorisé dans les travées phocéennes.

Or, malgré les appels au calme de Pablo Longoria ou Dimitri Payet, certains supporters ne respectent pas les consignes demandées. Les arbitres ont observé de nombreux jets de projectiles et des craquages de fumigènes lors de la réception du Paris-Saint-Germain. De plus, un fan avait réussi à fouler la pelouse pour prendre une photo avec Lionel Messi. La question de la sécurité au Vélodrome devenait problématique à de nombreux titres...

Point de sursis non levé

Les mouvements de foules au Stade Raymond Kopa ne devaient plus se reproduire sous peine de la levée d'un point au classement. En outre, la commission de discipline a décidé de ne pas lever cette unité en sursis. Elle n'a pas considéré que les événements du Classique étaient de la même envergure que ceux observés dans l'enceinte angevine. Et sûrement que la prévention de Pablo Longoria et Dimitri Payet a joué en la faveur de l'OM dans cette affaire.

Par contre, un huis-clos d'un match est imposé pour les bouillants virages de Marseille. Une sanction difficile tout de même, mais de loin acceptable. La Canebière peut souffler, son équipe échappe de peu au pire...

facebooktwitterreddit