MERCATO : Séville toujours plus insistant pour Bouna Sarr

Alexandre Roux
Jul 19, 2020, 2:09 PM GMT+2
Si une quinzaine de millions d'euros commence à être évoqué, le transfert de Bouna Sarr pourrait s'accélérer.
Si une quinzaine de millions d'euros commence à être évoqué, le transfert de Bouna Sarr pourrait s'accélérer. / Soccrates Images/Getty Images
facebooktwitterreddit

Une offre à hauteur de 15 millions d'euros serait envisagé pour faire plier l'OM, en sérieux manque de liquidités cet été...

Craqueraient-ils à ce prix ? Les dirigeants de l'Olympique de Marseille ont bien des choses à gérer en ce moment. L'une d'elle reste le mercato, afin de présenter l'équipe la plus compétitive possible la saison prochaine. Dans cette optique, il faut vendre, pour pouvoir recruter. Et, parmi les joueurs les plus bankables disponibles, se trouve Bouna Sarr.

Voir cette publication sur Instagram

Back To Back ! ??⚽️?

Une publication partagée par Bouna Sarr (@bounasarr) le

Newcastle a déjà fait part de son intérêt, l'Atlético de Madrid et le Bétis Séville sont dans les rumeurs, tout comme le FC Séville.

Mais aujourd'hui, c'est une offre concrète et conséquente que le club andalou serait prêt à faire pour récupérer l'ancien joueur du FC Metz. Le très actif (donc pas forcément très fiable) site espagnol todofichajes.com parle en effet d'un effort à hauteur de 15 millions d'euros.

Bouna Sarr veut jouer la Ligue des Champions

La somme est plus qu'intéressante. Le latéral droit français a en effet une valeur marchande estimée à 6,5 millions d'euros. Son apport a pu être inconstant pour le club phocéen ces dernières années, même s'il s'est devenu titulaire indéboulonnable sous André Villas-Boas. La plus-value réalisée serait par ailleurs exceptionnelle, puisqu'il avait été recruté contre 2 millions d'euros en 2015.

Bouna Sarr a toujours clamé son envie de disputer la Ligue des Champions avec l'OM. Mais il sait pertinemment que le football reste un business. Le FC Séville pourrait ainsi lui convenir, plus que Newcastle en tout cas, puisque les Ibères disputeront la C1 l'an prochain, au contraire des Magpies.

facebooktwitterreddit