FC Nantes

Les nouvelles révélations sur la disparition de Sala

Olivier Halloua
Emiliano Sala est décédé le 21 janvier 2019.
Emiliano Sala est décédé le 21 janvier 2019. / LOIC VENANCE/GettyImages
facebooktwitterreddit

De nouvelles révélations interviennent dans le dossier Emiliano Sala. L'Equipe révèle que le pilote n'aurait jamais dû conduire cet avion pur de multiples raisons. De plus, celui-ci ne devrait pas piloter de nuit sans des tests supplémentaires jamais réalisés.


Un peu plus de lumière sur ce drame. L'Equipe révèle de nouveaux éléments sur l'accident d'Emiliano Sala. Le quotidien sportif affirme que la propriétaire n'avait aucune information sur ce vol. Fay Keely aurait accordé le rôle d'opérateur de l'avion à David Henderson et donc peu d'éléments sur les voyages de l'appareil lui parvenaient. Et c'était encore lui la personne officielle normalement aux commandes du "Piper Malibu" dans cette nuit du 21 janvier 2019.

Un vol qui n'aurait jamais dû avoir lieu

Pourtant, il ne prit jamais en compte ses remarques. Alors, d'autres informations du journal soutiennent même que l'attaquant du FC Nantes n'avait aucune raison de quitter la France ce soir-là. En effet, David Ibbotson n'aurait pas eu l'autorisation de conduire cette expédition de nuit. Le pilote ne réalisera jamais les tests nécessaires à la réalisation nocturne d'un trajet alors qu'il devait les faire depuis deux mois. Son opérateur l'aurait pourtant sermonné de le faire.

Enfin, ce dernier recevait des ordres directs de la direction pour ne pas confier le monomoteur utilisé à Ibbotson. Les autorités confirment à la presse depuis plusieurs mois que la justice a adressé deux infractions graves. On rappelle aussi que le temps tempétueux devait empêcher ce vol d'avoir lieu et qu'il n'avait pas la licence pour cet appareil. Trois bonnes raisons de ne pas décoller non prises en compte par l'équipage.

facebooktwitterreddit