Les mots forts de Kimmich contre la coupe du monde au Qatar

Adrien Barbet
Joshua Kimmich proteste contre les conditions de travail des ouvriers sur le chantier de la Coupe du monde 2022 au Qatar.
Joshua Kimmich proteste contre les conditions de travail des ouvriers sur le chantier de la Coupe du monde 2022 au Qatar. / Andreas Rentz/Getty Images
facebooktwitterreddit

Le milieu de terrain du Bayern Munich s'est insurgé sur les conditions de travail désastreuses des migrants sur le chantier pour la Coupe du monde 2022 qui se déroulera au Qatar.


Le monde du football est en train de se révolter et de protester contre le mondial 2022. Un mouvement initié par la Norvège après les révélations faites par le magazine The Guardian qui explique que 6500 ouvriers migrants sont décédés sur les chantiers liés à la prochaine Coupe du monde au Qatar.

En amont du match face à l'Islande jeudi dernier, les joueurs de l'équipe d'Allemagne ont arboré un maillot avec écrit « Human Rights » ( Droits de l'Homme ). Cette manifestation a notamment été soutenue par le sélectionneur Joachim Low, la fédération de football allemande ainsi que le gouvernement allemand.

Le milieu de terrain du Bayern Munich, Joshua Kimmich a tenu à s'exprimer en zone mixte à la fin du match contre l'Islande (victoire 3-0 de l'Allemagne) pour essayer de sensibiliser le plus de personnes possible.

"Le Mondial 2022 n'a pas été attribué cette année, mais il y a quelques années . On aurait dû penser au boycott à l'époque. Maintenant, nous devons saisir cette opportunité pour sensibiliser les gens. Mais la question ne concerne pas seulement les footballeurs... Nous devons tous travailler ensemble."

Joshua Kimmich

Si certains parlent de boycotter la prochaine Coupe du monde, l'international allemand ne pense pas à cette solution et préfère miser sur l'avenir. Le mondial 2022 a été attribué au Qatar il y a plus de dix ans, le 2 décembre 2010 et pour Kimmich il fallait penser au boycott bien avant.

facebooktwitterreddit