Les 10 meilleures (ou pires) déclarations de Christophe Dugarry

Christophe Dugarry est un habitué des déclarations retentissantes
Christophe Dugarry est un habitué des déclarations retentissantes | Jean Catuffe/Getty Images

"Dégoûté" du monde du football, Christophe Dugarry a annoncé son départ de RMC. Le champion du monde 98 souhaite s'exiler loin du football moderne. Derrière lui, Christophe nous laisse tout de même quelques perles de déclarations. Pour vous, nous avons sélectionné les 10 meilleures... ou pires, question de point de vue.

1. Le même niveau technique que Zidane

WC2002-FRA-TRAINING-ZIDANE-DUGARRY
Dugarry montre l'étendue de sa palette technique à Zidane | PATRICK HERTZOG/Getty Images

Lors de l'émission "Le Vestiaire", en 2017, Dugarry tente d'atténuer le mythe Zizou. Le consultant tient aussi à rappeler qu'il avait des ressemblances techniques avec la légende. On le croit ou pas, fait est que les deux ont eu des trajectoires bien différentes :

"Je pense qu’on avait le même niveau technique. Sans vouloir faire le faux modeste, je pense qu’on avait des ressemblances techniques au niveau du potentiel et du talent."

Christophe Dugarry

2. Les choix de Deschamps

En 2018, le consultant reproche à son ancien coéquipier en Équipe de France, aujourd'hui sélectionneur, de ne pas avoir pris Benzema pour le Mondial 2018. "Il faudra assumer son choix". Choix assumé, Didier Deschamps et les Bleus seront sacré champions du monde. Visionnaire.

"Il faudra que DD aille très loin en Coupe du monde. Parce qu’il faudra assumer son choix. Parce qu’on prend en otage l’équipe de France et c’est peut-être au détriment de l’intérêt collectif."

Christophe Dugarry

3. "Lucas n'a pas progressé"

Avant le match retour de Tottenham contre l'Ajax en demi-finales de Ligue des Champions l'année dernière, Dugarry fustige le Brésilien Lucas Moura qui n'a "pas progressé". Résultat : triplé du Brésilien. Encore une fois, visionnaire.

4. "Liverpool, je n'y crois pas une seconde"

Georginio Wijnaldum
Résultat : remontada | Clive Brunskill/Getty Images

Deux masterclass dans la même semaine. Après avoir annoncé la "disasterclass" de Lucas Moura, Dugarry exclu un miracle de Liverpool, battu à l'aller (0-3) par Barcelone. Résultat : 4-0, remontada.

5. "Le PSG va éclater" Dortmund

S'il annonce quelque chose, pariez l'inverse. Avant les huitièmes de finale aller de Ligue des Champions cette année, Dugarry répond à Leonardo sur le "climat de négativité autour du PSG". Encore une fois, le consultant se mouille et annonce une victoire écrasante du PSG. Dortmund s'imposera 2-1 au match aller.

6. "Je vous ai tous niqués"

CUP-FR98-FRA-RSA-DUGARRY
Dugarry lors du Mondial 1998 | BORIS HORVAT/Getty Images

Dans le documentaire "Les yeux dans les Bleus", Dugarry revient sur son tirage de langue après son but contre l'Afrique du Sud en ouverture du mondiale. Le champion du monde évoque sa haine des journalistes à ce moment précis. Culotté quand on connaît la suite.

"Dans la tribune, tu les vois, tous ces put** de journalistes, et je me dis 'Put**, je vous ai tous niqués' !"

Christophe Dugarry

7. Tacle assassin sur Domenech

Raymond Domenech
Raymond Domenech en 2008 | Hamish Blair/Getty Images

Même lorsqu'il prend la défense d'un joueur, Dugarry ne peut s'empêcher de distribuer les punchlines. En 2014, Raymond Domenech en fait les frais pour avoir pris Layvin Kurzawa en grippe :

"Raymond Domenech, après l'élimination à l'Euro 2008, il demande sa femme en mariage. En 2010, il refuse de serrer la main du sélectionneur de l'Afrique du Sud, Parreira. C'est le coach qui va faire la retransmission pour expliquer qu'il va y avoir une grève. Non mais la honte du football, il l'a mise lui ! Et il va se jeter sur un gamin comme ça, sur Kurzawa. C'est une honte !".

8. "Avec Giroud titulaire en équipe de France, les Bleus ne seront pas champions du monde."

Si Giroud n'a marqué aucun but pendant le Mondial, les Bleus sont quand même devenus champions du monde. Encore une prédiction foireuse et un tacle gratuit dont le consultant s'est excusé plus tard, à l'aube de son exil du monde du football.

9. Le clash Dugarry/Evra

Suite aux prestations très moyennes de Patrice Evra avec l'OM, Dugarry se paye le latéral gauche avec des punchlines dont il a le secret. Remerciant le joueur pour sa carrière mais lui demandant d'arrêter. Ce à quoi Evra répondra, comme à son habitude, avec l'une de ses phrases cultes.

"Je pense que, dans tout ça, c’est la seule personne au monde qui sait le nombre exact de poils pubiens que Zinédine Zidane a sur ses bijoux de famille. C’est en déconnant, demain je le vois, on peut aller boire un verre ensemble. Mais qu’il fasse attention."

Patrice Evra

10. Le dérapage de trop

Antoine Griezmann, Lionel Messi
Dugarry avait traité Lionel Messi de personne "à moitié autiste" | Alex Caparros/Getty Images

Sans nul doute sa pire intervention. Commentant la relation entre Messi et Griezmann, Dugarry dérape complètement et qualifie le génie argentin de personne "à moitié autiste". On a connu meilleure façon de tirer sa révérence.

"Il (Griezmann) a peur de quoi ? Il a peur d'un gamin qui fait 1,50m et qui est à moitié autiste ? Il a qu'à lui mettre une tarte dans sa gueule à Messi s'il a un problème."

Christophe Dugarry

Peu importe ses dérapages, et certaines punchlines un peu trop assumées, Christophe Dugarry manquera inévitablement au monde des médias. Sa franchise a amené énormément de polémique, mais lui a permis de devenir une figure emblématique du paysage footballistique français. Qu'on l'aime, ou qu'on le déteste.