Girondins de Bordeaux

Le vestiaire de Bordeaux s'unit autour de Costil, accusé de racisme

Erwan Gendry
Benoit Costil envisage de quitter Bordeaux.
Benoit Costil envisage de quitter Bordeaux. / John Berry/GettyImages
facebooktwitterreddit

Dimanche dernier, Benoit Costil a été accusé de racisme par les Ultramarines. Face à ces accusations, le vestiaire bordelais compte bien soutenir jusqu'au bout son gardien de but.


À la mi-temps de la rencontre face à Montpellier, Benoit Costil s’est fait interpeller par le porte-parole du groupe de supporters, Florian Brunet. Un échange très tendu a eu lieu entre les deux hommes qui ont dû être séparés par des stadiers. Des "Costil raciste" sont ensuite tombés des tribunes toute la deuxième période.

Le groupe bordelais a, dans la foulée, demandé son départ comme ils ont pu le faire avec Laurent Koscielny. Ils fustigent l’attitude soi-disant raciste du gardien de but. D'après les informations de RMC Sport, un ancien salarié du club, depuis licencié, aurait fait fuiter cette information.

Le vestiaire se mobilise derrière Costil

Des accusations en contradiction avec le comportement très apprécié en interne de l'ancien rennais. Il a même été l'un des principaux fédérateurs du vestiaire bordelais et de nombreux salariés qui ne côtoient pas le groupe pro.

Lors d'une réunion collective entre les joueurs, Admar Lopes, le directeur sportif, et Thomas Jacquemier, directeur général du club, le vestiaire s'est mobilisé pour la défense du joueur de 34 ans. Ils ont réclamé que l’institution des Girondins prenne le parti de son gardien. Ceci n'étant pas fait, les joueurs ont pris l'initiative de mettre en forme un communiqué qui soutient Costil sans l’appui de la direction du club.

Au vu de cette situation très tendue, l'ancien international français pourrait décider de ne plus porter le maillot marine et blanc prochainement.

facebooktwitterreddit