Le puissant discours de Rapinoe au Congrès américain sur l'inégalité salariale

Baptiste Blanchard
Megan Rapinoe s'est exprimée au Congrès puis à la Maison Blanche.
Megan Rapinoe s'est exprimée au Congrès puis à la Maison Blanche. / Chip Somodevilla/Getty Images
facebooktwitterreddit

La double championne du monde américaine Megan Rapinoe a témoigné mercredi, devant le Congrès puis à la Maison Blanche, sur les inégalités salariales entre hommes et femmes, appelant à combler le fossé entre les deux sexes.


"J'ai été dévaluée parce que je suis femme", a commnencé Megan Rapinoe aux côtés du nouveau président américain Joe Biden, avec qui elle a affiché sa complicité : "Cette présidence est évidemment bien plus accueillante que la précédente", a précisé dans un grand sourire celle qui avait annoncé qu'elle ne se rendrait pas à la "p... de Maison Blanche"  lorsque Donald Trump était encore en poste.

"Il s'agit de justice, il s'agit d'être fidèle à nos valeurs, a souligné de son côté Biden. Je vous remercie car vous êtes un exemple."

Joe Biden sur Megan Rapinoe

Être rémunérées autant que leurs homologues masculins

"Il est tout simplement inacceptable que nous nous battions encore pour l'égalité salariale, a lancé Rapinoe devant une commission parlementaire de la Chambre des représentants. Si cela nous arrive à nous, si cela m'arrive à moi, alors que nous sommes sous les projecteurs tout le temps, cela arrive bien entendu à toutes les femmes."

Deux fois championne du monde avec les États-Unis (2015, 2019), la Ballon d'Or féminin 2019 réclame avec son équipe nationale d'être rémunérées autant que leurs homologues masculins, largement mieux payés malgré des résultats sportifs en deçà.

En 2019, les joueuses internationales ont attaqué leur Fédération pour obtenir la parité, sans succès jusqu'ici.

facebooktwitterreddit