Paris Saint-Germain

Le coup de gueule de Marco Verratti contre les arbitres français

Jean Dubas
Verratti ne s'entend pas au mieux avec les arbitres français
Verratti ne s'entend pas au mieux avec les arbitres français / Soccrates Images/GettyImages
facebooktwitterreddit

Le milieu de terrain du Paris Saint-Germain ressent une différence de traitement en France avec les arbitres.


Voilà une "romance" qui dure aussi longtemps que celle qu'il noue avec le PSG depuis son arrivée en 2012. Marco Verratti et l'arbitrage français, c'est une longue histoire d'amour.

Grand habitué des cartons, souvent pour contestation, le milieu de terrain international italien a déjà ecopé de huit cartons jaunes cette saison, son record étant de 12 en 2014-2015. Mais selon le joueur de 29 ans, ce serait surtout la faute des officiels, particulièrement sur son dos.

Des arbitres trop durs ?

"Contre Nice, en Coupe de France (0-0, 5-6 aux t.a.b., le 31 janvier), Schneiderlin me pousse. Je tombe. L'arbitre dit que c'est moi. Ensuite, Atal fait faute sur moi. Je veux jouer vite. Le mec m'en empêche en me tenant la main, je le repousse, et l'arbitre de touche dit encore que c'est moi. Pourquoi ?" se plaint Verratti dans une interview accordée à L’Equipe.

"Vous savez, moi, quand je rate, j'en assume la responsabilité. Je le reconnais. Pourquoi quand un arbitre rate, ne dit-il pas qu'il a raté ? J'ai joué trois matches, j'ai fait trois fautes, j'ai pris trois cartons jaunes. C'est incroyable! Cela veut dire cent pour cent de réussite! Bon, je me suis habitué, ici, en France, à jouer en ayant un carton jaune."

Une différence avec les arbitres de Ligue des champions

L'Italien note d'ailleurs une grosse différence avec les arbitres de Ligue des champions, selon lui plus ouverts : "J'ai un rapport normal avec les arbitres de Ligue des champions ou ceux qui officient en matches internationaux, avec lesquels on peut discuter de tout et n'importe quoi. Avec un arbitre français, aujourd'hui encore, je n'y arrive pas."

Marco Verratti devrait donc se sentir plus à l'aise dans ses paroles et ses mouvements en huitièmes de finale face au Real Madrid le 15 février prochain.

facebooktwitterreddit