Bayern Munich

Le Bayern s'en sort bien après le couac à Fribourg

Luca Brouchier
Le Bayern peut sourire
Le Bayern peut sourire / Matthias Hangst/GettyImages
facebooktwitterreddit

La fédération allemande a communiqué en fin de matinée sa décision concernant le "couac" du Bayern à Fribourg. Leroy Sané et ses coéquipiers peuvent sourire car la DFB a donné raison au club bavarois, la victoire 4-1 est donc maintenue.


Le tribunal sportif de la Fédération allemande de football (DFB) a rejeté la protestation du SC Fribourg. Cependant, les Fribourgeois auraient pu contester à nouveau la décision du juge dans un délai d'un jour ouvrable. L'actuel cinquième du classement de Bundesliga a toutefois déjà indiqué qu'il renoncerait à d'autres voies de recours.

"Tout d'abord, nous partons du principe que tous les joueurs du Bayern Munich étaient autorisés à jouer", a déclaré Stephan Oberholz en tant que président du tribunal sportif de la DFB. Les Bavarois restent ainsi en tête, six journées avant la fin de la saison avec neuf points d'avance sur le Borussia Dortmund. Trois victoires suffisent au champion en titre pour garder sa couronne. Fribourg, cinquième à trois points derrière Leipzig, est en course pour une qualification en Ligue des Champions.

Fribourg savait qu'il n'avait pas beaucoup de chance

Les Fribourgeois avaient de toute façon eu du mal à protester, se considérant comme non-compris. Les responsables connaissaient le risque de risquer leur image sur le devant de la scène continentale. Au fond, cette protestation ressemblait davantage à "on ne sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher."

Oberholz invoque dans le rapport exposant les motifs de l'arrêt, la règle trois des règles du football, qui définit clairement les obligations de l'équipe d'arbitres lors du processus de remplacement. "Ils n'ont pas rempli leurs obligations de contrôle en termes de nombre de joueurs. Après tout, l'arbitre a continué la rencontre sans prêter attention au nombre de joueurs autorisés", a-t-il déclaré.

facebooktwitterreddit