La sortie polémique du sélectionneur de l'Irlande du Nord sur le mental des footballeuses

Baptiste Marin
Gros dérapage pour Kenny Shiels.
Gros dérapage pour Kenny Shiels. / Charles McQuillan/GettyImages
facebooktwitterreddit

Kenny Shiels, sélectionneur de l'équipe féminine de l'Irlande du Nord, a créé la polémique en conférence de presse. Après la défaite de son équipe (5-0) face à l'Angleterre, le technicien a justifié ce revers par des propos sur l'émotivité de ses joueuses.


Une déclaration qui fait polémique. Le sélectionneur de l'équipe féminine nord-irlandaise s'est présenté mardi face à la presse après la lourde défaite de son équipe (5-0) de son équipe face aux Anglaises en match de qualification à la Coupe du monde 2023.

Kenny Shiels a expliqué ce revers d'une manière extrêmement surprenante. "Les filles et les femmes sont plus émotives que les hommes. Alors elles prennent un but puis elles se démobilisent", a déclaré le sélectionneur des Nord-Irlandaises.

Une analyse sur le football féminin

En poste depuis mai 2019 à la tête de la sélection, Kenny Shiels devrait évidemment s'attirer les foudres de son vestiaire. "Dans le football féminin, vous aurez remarqué, si vous suivez les schémas, que lorsqu'une équipe concède un but, elle en concède un deuxième dans un laps de temps très court", a poursuivi le sélectionneur de 65 ans.

Lors de cette lourde défaite face à l'Angleterre, l'Irlande du Nord a encaissé à deux reprises des buts en moins de dix minutes. Ces propos ont évidemment choqué et Ian Wright, ancienne légende d'Arsenal, lui a répondu. "Kenny Shiels dit des bêtises ! Il parle de femmes émotives ! Cet homme n'a pas vu combien de fois j'ai pleuré sur le terrain ", a écrit Wright sur Twitter. Le sélectionneur s'est, depuis, excusé pour ses propos, ce mercredi.

facebooktwitterreddit