Équipe de France

La mère d'Adrien Rabiot sort du silence pour défendre son fils face aux critiques

Olivier Halloua
Véronique Rabiot défend son fils.
Véronique Rabiot défend son fils. / FRANCK FIFE/GettyImages
facebooktwitterreddit

Adrien Rabiot est, de toutes parts, la cible de critiques. Fustigé à la Juventus Turin, l'international Français est aussi mal vu en Equipe de France. Alors, sa mère a pris la parole pour tenter d'éteindre les incendies tant bien que mal.


Est-on trop dur avec Adrien Rabiot ? Evidemment pour son éternelle protectrice, sa mère, c'est oui. Celle qui est aussi son agent a fustigé les nombreux quolibets dont son fils fait l'objet depuis quelques semaines. Que ce soit en Italie ou en France, ses errances sèment la discorde dans le monde du ballon rond. Or, Véronique Rabiot ne comprend pas un tel acharnement.

"Il joue tous les matchs"

Du côté d'Ouest France, elle avance un argument troublant pour beaucoup. Malgré sa supposée méforme, Rabiot est un cadre de la Juventus Turin et de l'EDF. "On ne lui a rien pardonné. Et ce dès ses 17 ans. Des erreurs, tout le monde en fait toute sa vie. On ne se rend pas compte que les footballeurs sont des adolescents quand ils commencent, qu’ils doivent grandir en tant qu’hommes. Ce ne sont pas des robots. En Italie, la presse dit qu’il est mauvais? Il ne s’en préoccupe pas et il joue d’ailleurs tous les matchs.

Je pense que c’est lié au fait que nous ne parlons pas assez aux journalistes. Donc, ils nous cassent. Mais j’ai le cuir épais. Je n’ai rien à prouver, nous n’avons rien à prouver. Je n’ai pas envie de me dévoiler et Adrien non plus. Il fait du foot, c’est sa passion et en dehors du terrain, il aimerait mener une vie discrète. Il n’a pas envie de s’expliquer ou de se justifier", a scandé la représentante de l'international Français.

La polyvalence de l'ancien Parisien sur plusieurs poste-clés du système de Didier Deschamps comme Massimiliano Allegri lui accordent une place de choix dans le groupe. Avec la montée en puissance des jeunes pousses, sera-t-elle suffisante pour assurer son avenir ?

facebooktwitterreddit