Mercato

La FIFA dresse le bilan du mercato hivernal 2022

Emilien Schoenher
La FIFA note un retour progressif à la normale dans les dépenses du mercato.
La FIFA note un retour progressif à la normale dans les dépenses du mercato. / SOPA Images/GettyImages
facebooktwitterreddit

Pour la troisième année consécutive, la FIFA a publié un rapport peu après la clôture d'une période de transfert. Cela permet d'obtenir un aperçu et de voir l'évolution du marché des transferts masculin et féminin.


La FIFA vient de publier son International Transfer Snapshot de janvier 2022. Ce dernier permet d'analyser l'activité du marché des transferts aussi bien masculin que féminin.

Sur le mercato d'hiver 2022, 3 791 transferts internationaux ont été réalisés au total. Un nombre qui se rapproche de ce que l'on pouvait voir avant la pandémie mondiale, signe d'un retour progressif à la normale.

En termes d'indemnités de transfert, là aussi les montants se rapprochent de janvier 2020. Comparé à l'an dernier dans le football masculin, le nombre de transferts a augmenté de 28% et les indemnités versées de 74,7%.

Sans surprise, les clubs anglais sont les plus dépensiers avec un peu plus de 345 millions d'euros investis, loin devant les écuries italiennes et leurs 99,5 millions dépensés. Le transfert de Dusan Vlahovic de la Fiorentina à la Juventus pour 70 millions d'euros représente donc quasiment l'entièreté des dépenses des clubs italiens sur ce mercato.

900 millions d'euros dépensés

Dans le football féminin, le nombre de transactions a connu une augmentation vertigineuse de 42,8% comparé à janvier 2021. 257 transferts ont été effectués, un record qui dépasse même les niveaux atteints avant la pandémie. Il y a eu 40% de transferts en plus par rapport à janvier 2020.

À noter que dans le football professionnel masculin, le marché retrouve un niveau similaire à celui d'avant pandémie. Sur ce mois de janvier 2022, les indemnités de transfert dépensées dépassent les 900 millions d'euros.

facebooktwitterreddit