Olympique de Marseille

L'OM va (encore) devoir patienter pour Arkadiusz Milik

Alexis Goudlijian
Arkadiusz Milik n'est toujours pas totalement remis de sa blessure au genou...
Arkadiusz Milik n'est toujours pas totalement remis de sa blessure au genou... / Sylvain Lefevre/Getty Images
facebooktwitterreddit

Alors que l'OM espérait récupérer son attaquant sur la première quinzaine de septembre, Arkadiusz Milik n'est toujours pas jugé totalement apte à reprendre la compétition. Le Polonais devra donc patienter.


Mais quand reverra-t-on Arkadiusz Milik sur les terrains de Ligue 1 ? Après avoir subi une intervention au genou en mai dernier, l'attaquant de l'Olympique de Marseille était annoncé sur le carreau pour plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Mais les Phocéens espéraient tout de même le récupérer en début de saison.

Non pas dès la reprise en août, mais au moins lors de la première quinzaine de septembre. Problème, alors que le mois de septembre touche presque à sa fin, le Polonais n'a toujours pas disputé la moindre minute en match. Pour une raison très simple.

Aucun risque de pris pour Milik

Le staff de l'OM ne veut prendre aucun risque, avec un joueur qui a retrouvé l'entraînement collectif le 14 septembre dernier. « Il se sent bien, mais il s'est entraîné de manière partielle avec l'équipe, pour l'instant. On n'a pas encore le feu vert médical », a confirmé l'entraîneur olympien Jorge Sampaoli en conférence de presse vendredi.

Milik ne jouera donc pas face à Lens ce dimanche. Mais visiblement, cette absence rallongée n'inquiète personne. Dans les colonnes du journal L'Equipe ce samedi, un proche de Milik a notamment établi un parallèle avec Zlatan Ibrahimovic, qui absent depuis mai avait retrouvé la compétition en septembre. « Il a marqué (face à la Lazio) puis il a rechuté (un tendon d'Achille douloureux). »

Dans le clan du Napolitain (prêté avec obligation d'achat), autant que de l'OM, on ne veut pas donc pas prendre le moindre risque avec la gâchette polonaise, qui manque cruellement au système de Sampaoli.

facebooktwitterreddit